Aaron Asimov's "place to be safe"

Source : http://www.scp-wiki.net/incident-370-a
SCP parent : http://www.scp-wiki.net/scp-370
SCP parent fr : http://fondationscp.wikidot.com/scp-370

INCIDENT 370-a :

notation: 0+x

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

L’équipe de Richard est revenue hier. Ce qu’il en restait, en tout cas. La plupart d’entre eux ont été éradiqués par une sorte d’infection mémétique. Ils ont aussi rapporté un artéfact de la zone de fouilles, une clé ou je ne sais quoi. Il y a quelque chose qui ne colle pas avec Richard. Il devrait être inconsolable, après la perte d’autant d’agents, mais il n’arrête pas de sourire.

En attendant, les travaux sur SCP-███ piétinent sur une impasse déprimante. La prochaine batterie de tests impliquera [DONNÉES NON-PERTINENTES SUPPRIMÉES]

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

Ha ! J’avais vu juste. Je savais que ces sourires avaient quelque chose d’anormal.

Ils ont sorti l’artéfact, aujourd’hui. La moitié de ceux qui ont vu la maudite chose ont juste commencé à attaquer tout le monde à vue et on a dû les descendre. Les survivants ont été placés en quarantaine. Les dépouilles des morts ont été incinérées et les rescapés sont toujours en isolement. L’artéfact récupéré a été désigné SCP-370. Je déteste les menaces mémétiques visuelles, au passage. Comment je suis supposé étudier quelque chose si je ne peux pas le regarder, █████ ?

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

█████. Ce n’est pas visuel, c’est pire. Probablement le pire mème qu’on n’ait jamais découvert. Lire des notes sur le truc semble avoir exactement le même effet que le regarder. C’est un sacré coup de chance que je n’ai pas été infecté, moi aussi. Le transfert d’informations de bouche-à-oreille entraîne la même chose. Nous avons un bon tiers de notre personnel de recherche en quarantaine maintenant. (Ou au moins, on devrait. Certains d’entre eux ont juste disparu.)

Je pète les plombs, là. J’ai effectué un rituel de compassion hier, je me sens un peu mieux. [DÉTAILS DU RITUEL SUPPRIMÉS]. Voir Richard dans cet état me rend dingue. Ce n’est pas du tout lui. Il est affreusement joyeux, limite cinglé, et il a déjà tenté de briser la quarantaine trois fois. Il a réussi à provoquer plusieurs infections en criant, je suppose, des détails sur l’apparence de SCP-370. █████, je ne sais même pas quelle information peut propager cette chose. J’ai personnellement détruit une poignée de documents non vérifiés un peu plus tôt et j’ai fait placer en quarantaine tous ceux qui ont protesté. Le Dr C██████ a dit que j’étais paranoïaque, alors je l’ai mis en quarantaine aussi.

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

Bon. J’ai résolu le problème des membres du personnel disparus. Certains infectés se suicident et quand ils y arrivent, ils se volatilisent accompagnés par ce flash éblouissant. J’ai peut-être aperçu la lisière du flash. J’ai bien peur d’être contaminé, désormais. Je peux sentir la clé flotter aux limites de mon esprit. Si je le souhaitais, je pense que je pourrais la voir dans ma tête. Argh.

J’ai commencé la rédaction de la procédure de confinement, si jamais on parvient à contenir cette ██████ de chose. Ça m’aide à ne pas… ben, y penser. Il y a trois types d’infectés : Les meurtriers, les suicidaires et les joyeux. Les suicidaires et les meurtriers n’essayent pas de rependre l’infection activement mais les décès causés par 370 semblent tous produire cette lumière contagieuse. Les joyeux n’ont pas l’air affecté mentalement, cependant leur seul désir est de transmettre l’infection, peu importe le moyen nécessaire. Ils sont malins, néanmoins. Ils vont prétendre ne pas être touché. Il n’y a que le bonheur qui les trahit. Si on les torture, ils vont montrer des signes de douleur mais ils ont l’air de s’en ficher, ça ne les rend pas malheureux.

Du bon côté des choses, j’ai parlé avec le Dr C██████ à l’aide d’un intermédiaire de Classe D et il m’a dit d’aller me faire ██████, donc je l’ai laissé sortir.

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

On a perdu notre prise sur ce truc. Richard et son équipe sont toujours confinés, mais on a des souriants qui errent librement dans la base. J’ai pris soin de porter une arme de poing et descendre tous ceux qui ont l’air heureux. Vu à quel point nos employés sont épuisés et misérables, il n’y a pas beaucoup de chance de tomber sur un optimiste.

J’ai saboté tous les moyens de communication. Nous allons bloquer cette chose ici.

J’ai l’impression que ma propre infection se répand. J’ai commencé à faire des efforts conscients pour ne pas penser à … ça. Il n’y a pas de Dieu. Je suis Dieu.

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

Il n’y a pas de Dieu.

La quarantaine a été brisée. À ce stade, j’ai bien peur que nous soyons les seuls membres du personnel non-infecté du site, le Dr C██████ et moi. Il est sauf uniquement parce qu’il est resté autant de temps dans une cellule de quarantaine.

La connaissance commence à s’échapper. Je sais … Des choses. [AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ] ne sait pas à quoi ressemble 370, mais je connais [AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ].

Il n’y a pas de Porte. Je ne vénère que moi.

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

Notes : À partir de ce moment, les inscriptions deviennent de plus en plus chaotiques. Certaines parties sont illisibles et de larges segments ont dû être retirés à cause de la contamination mémétique.

Satan n’était qu’un symbole pour moi, un symbole de mes propres désirs débridés. Un symbole de liberté.

J’ai changé d’avis. J’ai fait serment au [AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ]. J’ai effectué un autre rituel, pas depuis le livre. Il m’est venu comme ça. J’ai dû utiliser le Dr C██████ [SUPPRIMÉ] me suis sentit mal à l’aise au début, mais c’est pour la Fondation.

J’ai un plan.

[AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ] jusqu’à ce que tous les infectés aient [AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ] devrait me laisser une ouverture pour établir un contact avec [AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ]. Si j’arrive à encastrer la clé matérielle dans le plomb fondu de mon expérience avec SCP-███ alors [AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ] jusqu’à ce que la Fondation nous trouve.

Je pense que je vais aussi la balancer dans une ██████ de boîte en acier. Juste au cas où, vous voyez.

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

Notes : L’entrée suivante est écrite avec du sang et commence par un rituel complexe et repoussant qui implique, entre autres, l’usage de 80% du sang du conjurateur. L’objectif visé par ce rituel est inconnu. Tous nos essais pour le reproduire ont échoué, les sujets mourant d’hémorragie avant d’achever la procédure.

[DÉTAILS DU RITUEL SUPPRIMÉS]

Au nom de l’Adversaire, je Scelle les Portes. [AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ] retournez à vos trônes.

[AGENT MÉMÉTIQUE SUPPRIMÉ]

Journal Personnel de : Dr █████
Date : [DONNÉES ABSENTES] 2009

Notes : À nouveau écrit avec du sang. Authentifié comme celui du Dr █████.

Qu’ai-je fait ? Ma mémoire est branlante, ce qui n’est pas surprenant vu ce que j’ai fait à mes pensées ces derniers jours. Le confinement doit avoir réussi, puisque que je suis enfermé avec 370 et ce livre. Bien.

Les effets du rituel commencent à s'estomper. Je me sens vaseux, ma conscience s’efface. Qu’ai-je fait ? Un ultime égoïsme ou un ultime sacrifice ? Ou juste une ultime mesquinerie et méchanceté ?

Je dois aller présenter mes excuses à Richard.

[FIN DU JOURNAL]

Tags : incident en annexe
Page parent : SCP-370

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License