Benrick

Objet : SCP-XXX-FR

Niveau de menace : orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les différents exemplaires de SCP-XXX-FR doivent être gardés dans un entrepôt de 10m*10m*3m en béton armé.
Tout membres du personnel entrant dans l’entrepôt doit porter une combinaison Hazmat afin d'éviter tout contact physique direct avec SCP-XXX-FR.
SCP-XXX-FR est actuellement gardé dans le site 17.

Description : SCP-XXX-FR a l'apparence d'une petite boule anti-stress rose fluo dont la taille varie de 2 cm de diamètre à 2 mètres de diamètre.

Evolution du sujet en présence du SCP :
Lorsqu'un être humain rentre en contact physique avec ce SCP, ce dernier absorbe progressivement les pensées négatives de cette personne et plonge rapidement le sujet dans une profonde addiction. Le sujet, dorénavant appelé SCP-XXX-A, ne ressent alors plus d'animosité, peur, d'appréhension ou toute autre émotion engendrant directement du stress. Les émotions plus complexes se retrouvent profondément affectées par SCP-XXX-FR. Par exemple la convoitise d'un objet par SCP-XXX-A se transforme en un désir de possession n’engendrant aucun sentiment de jalousie ou de manque en cas de non possession de cet objet. Le sujet a toujours perception de la dangerosité de son environnement mais celle-ci n'est jamais teinté de peur ou d'appréhension. En cas d'agression, SCP-XXX-A tentera de se défendre ou de prendre la fuite mais ne fera jamais de mal à son agresseur. Le temps pris par l'individu pour devenir SCP-XXX-A dépend de son profil psychologique et varie de 5 minutes à 30 minutes jamais dans des cas de traumatisme extrême. Durant ce temps d'acculturation à SCP-XXX-FR, l'individu tente de garder à tout pris un contact physique avec le SCP.

Une fois cet état de quiétude atteint, SCP-XXX-A ressent le besoin impérieux de rentrer en contact physique au moins une fois toute les 10 minutes avec SCP-XXX-FR. Cette fréquence de contact est bien plus élevée quand le patient est soumis à une situation de stress.
Lors d'une séparation du sujet avec SCP-XXX-FR pendant une période de plus de 15 minutes, celui-ci devient SCP-XXX-B et se retrouve affecté de manière excessive par la moindre contrariété et sera incapable d'exercer un quelconque contrôle sur ses émotions négatives. Les amnésiques quels qu'ils soient n'arrivent en aucun cas à soigner cet état de détresse mental. On peut donc supposer que SCP-XXX-FR affecte physiquement l'amygdale. Le sujet recommence à prendre le contrôle de ses émotions après environ trois semaines de sevrage, cependant il lui faut environ 3 mois pour revenir à son état psychologique pré-contacte. Durant ce laps de temps, les suicides chez les sujets sont très fréquents. Il est hautement recommandé de leur faire suivre un lourd suivi psychologique et de les confiner dans des cellules anti-suicide pour leur bien et celui de leur entourage. Une fois revenue à un état stable, une sensation de regret subsiste chez la totalité des sujets.

Evolution de SCP-XXX-FR en présence de SCP-XXX-A :
SCP-XXX-FR évolue également au contact de SCP-XXX-A. En effet, l'entité gagne en volume au fil du temps et des contacts répétés avec son propriétaire. Celui-ci semble s'en rendre compte mais en aucun cas il ne trouvera cela étrange ou songera à le mentionner à une tierce personne. L'entité grandit à une vitesse variable suivant la quantité "d'énergie négative" que celle-ci absorbe jusqu'à atteindre une taille qu'il est impossible de déterminer à l'avance. Cette taille se situe majoritairement dans les environs de 5 cm de diamètre mais peut atteindre jusqu'à 2 mètres de diamètre (maximum observé).
Lorsque la boule atteint sa taille maximum, celle-ci se mettra à émettre petit à petit de la chaleur à chaque contact avec SCP-XXX-A et s'assombrira. Encore une fois le sujet semble considérer cette élévation de température et ces changements de couleur comme normale et ne s'en préoccupe pas outre mesure. L'individu ressentira également l'envie de montrer SCP-XXX-FR à quelqu'un d'autre. Quand une tierce personne touchera celle-ci, SCP-XXX-FR se divisera en deux afin que les deux individus puissent avoir chacun un exemplaire de ce SCP. Le deuxième SCP ainsi formé aura un taille de 2cm de diamètre et possédera les mêmes propriétés que le SCP mère. Si SCP-XXX-A est en contact avec plusieurs exemplaires de SCP-XXX-FR, celui-ci aura tendance à abandonner l'exemplaire étant le plus chargé en énergie après l'avoir dissimuler et à garder l'autre pour lui même.

SCP-XXX-FR a été découvert dans un petit village isolé nommé ███████. L'agent ████████ avait pris des vacances dans ce village et ramené un exemplaire de ce SCP au sein de la Fondation. La catastrophe fut évitée de peu lorsque le docteur ███████ assista par hasard à la contamination d'un autre agent de la Fondation par le SCP. Au totale 5 membres du personnel furent touchés par SCP-XXX-FR. Le village de ███████ fut fouillé et des amnésiques de classe B furent administré à la population. 634 exemplaires furent trouvé et près de 80% de la population du village est morte en 3 mois. La fondation boucla le village durant près de 1 mois sous couverture d'une agence sanitaire prétextant un quarantaine dût à la résurgence d'une maladie rare. De nouveaux réplicas de SCP-XXX-FR continuent d'être trouvé chaque mois dans les environs du village. Un dispositif de surveillance ayant pour but de repérer les possibles infectés par SCP-XXX-FR a été mis en place.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License