Ce qui reste (projet à part)
notation: 0+x

Notes sur SAI-222, Sa Traque et l'Incident d'Aboukir

Par Eugène-François Vidocq
Enquêteur Paranaturel et Expert en Sorcellerie
et
Jean-François Champollion
Egyptologue Hyperlucide et Semi-Divinité

Au Service Secret de Sa Majesté l'Empereur Napoléon Bonaparte

Je me souviens quand, lors de l'affaire des Huit Bougies, j'ai eu affaire à des voleurs de corps.
Je me souviens quand, lors de l'affaire de la Fille du Diable, j'ai eu affaire à des voleurs d'âme.

Nos philosophes débattent aujourd'hui encore sur l'éternel concept judéo-chrétien de la dualité de l'être : le corps et l'âme, le matériel et le spirituel qui, seulement une fois assemblés, forment l'homme.

Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Les anciens Égyptiens concevaient l'être humain comme la somme d'éléments bien plus complexes. Peut-être avaient-ils raison.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License