La sandbox à Charles

Page I/VI

DIVISION "P" DÉPARTEMENT N°IV


OBJET D’INTÉRÊT SPÉCIAL "FOUDRE DE MARAWI"


XKS.jpg

OIS "FOUDRE DE MARAWI" - Image prise depuis le vaisseau Voskhod-2 lors de l'Opération SEKUNDOMER.

SUPERVISEUR : Commissaire Sefan Otenev
IMPRESSION APPROUVÉE LE : 31.XII.1965
STATUT ACTUEL : NEUTRALISÉ

DÉTAIL : L’OIS "FOUDRE DE MARAWI" est un artefact de nature paranormal autrefois en orbite Nord/Sud 173x452 km autour de la Terre. L’objet a été partiellement détruit lors de l’Opération CHRONONAUTE menée par l’Escouade Spécialisée Sébastopol-4 et est actuellement étudié dans les laboratoires du centre de développement psychotronique spatial de Baïkonour au dans la République Soviétique Socialiste du Kazakhstan.

L’OIS "FOUDRE DE MARAWI" se présente comme un assemblage de 10 sections cylindriques identiques en métal. Il mesurait 23,10 m de long pour 231 cm de diamètre. L’objet générait avant sa destruction un champ de force extrêmement dense et de nature paranormal qui isolait parfaitement ce dernier de son environnement extérieur, gênant son observation et empêchant totalement sa récupération ou sa destruction par des moyens paranormaux ou conventionnels. L’analyse des restes de l’objet a indiqué que celui-ci était composé d’un alliage de bronze, de [CONFIDENTIEL] et d’un fluide éthéré aujourd’hui évaporé qui semblait lier les différentes sections entre elles.

Il a été découvert lors de l’Incident SAC-1965-05 que le "FOUDRE DE MARAWI" avait la capacité de provoquer une restructuration globale de la réalité en supprimant les concepts d’entité territoriales organisées ou d'identification nationale au sein d’une zone donnée, provoquant la disparition des régions touchées ainsi que celle des habitants y résidant. Il est à peu près admis à l'heure actuelle que l’objet a été utilisé comme arme offensive à au moins trois reprises à travers l’Histoire, dont deux fois avec succès.

Il était possible de piloter, contrôler et d’utiliser le "FOUDRE DE MARAWI" grâce à un artefact ressemblant à un mélange entre autel antique primitif et un sarcophage fabriqué à partir de la même matière que le "FOUDRE DE MARAWI". L’objet en question, jadis conservé dans une installation de l’Organisation Rivale "Fondation SCP" située dans la région nord-vietnamienne du Delta du Fleuve Rouge, a été récupéré au Proche-Orient en même temps que les restes de l’OIS "FOUDRE DE MARAWI", près du site archéologique de [CONFIDENTIEL].

USAGES PROPOSÉS :

  1. Recherche ethnographique – REFUSÉ – La Division P du GRU a pour vocation de protéger la mère patrie contre les menaces de types paranormales, pas de financer des expéditions archéologiques et culturelles futiles.
  2. Ingénierie Spatiale Psychotronique – APPROUVÉ – Le Département n° IX de la division P du GRU souhaite étudier les propriétés des restes du Sarcophage de Pilotage récupérés afin de développer le projet de dispositif de navigation des vaisseaux et satellites soviétiques par impulsions télékinésiques.
  3. Usage Militaire – DÉCISION EN ATTENTE– Le Général Goryouchenkine a proposé de développer un satellite tueur de conception soviétique possédant les mêmes propriétés que "FOUDRE DE MARAWI" afin de dissuader les occidentaux d’adopter un comportement hostile à l’égard de l’Union Soviétique. Bien que présentant un intérêt stratégique non-négligeable, le projet est actuellement suspendu tant que la Division "P" n’aura pas acquis plus de connaissances à propos de la restructuration globale de la réalité à grande échelle.

Page II/VI

DIVISION "P" DÉPARTEMENT N°IX


DOCUMENT HISTORIQUE

OIS CONCERNÉ : "FOUDRE DE MARAWI"
SUPERVISEUR : Commissaire Stefan Otenev
IMPRESSION APPROUVÉE LE : 12.III.1965

DOCUMENT : De Orientalis Chronicae, par Boiorix le Cimbre (VIIème siècle ap. JC)

Lorsqu’Ororuni, l’Archonte Pâle de la République de Sodome de Gomorrhe, revint triomphant de sa campagne contre l’Orient impie, il résolut d’offrir un holocauste à Marawi (le Plus Grand des Dieux de la Terre) pour le remercier de la victoire qu’il avait octroyée à ses fidèles. Il prit à part les idoles et les divinités des orientaux qu’il avait capturé et les sacrifia sur l’autel du dieu en le louant sa force et sa grandeur.

L’offrande plut à Marawi (le Plus Généreux des Dieux de la Terre). Il disait : « Récompensons Ororuni pour sa vaillance et sa piété. Il mérite notre reconnaissance car il nous a bien servis ». Le dieu décida alors de s’incarner à Sodome de Gomorrhe pour y récompenser personnellement son Archonte alors que les festivités battaient leur plein.

Marawi (le Plus Habile des dieux de la Terre) prit les traits d’un mendiant cacochyme et pesteux, car il souhaitait mettre le noble Archonte à l’épreuve. Il inspira ensuite Ororuni pour que celui-ci quitte un instant le festin des réjouissances et qu’il vienne à passer devant le vieillard dont il avait emprunté l’apparence.

« Holà noble Archonte, l’interpella le vieillard. En vérité tu mérites ton triomphe en ce jour, car tu as fidèlement servi les desseins de Marawi (le Plus Ambitieux des Dieux de la Terre). Que son esprit et son essence t’accompagnent ! »

Le magnanime Ororuni remercia le mendiant pour sa bénédiction et lui fit l’aumône d’une drachme d’or, car c’était jour sacré et que c’était alors la coutume à Sodome de Gomorrhe de donner aux miséreux en de tels jours.

« Noble Ororuni, continua le vieillard, si le dieu te proposait un présent pour te remercier, que lui demanderais-tu ? La vie éternelle, l’opulence, la beauté, la force de mille hommes ? Réponds-moi je te prie. »

« Je lui demanderais, dit l’Archonte pâle d’une voix sûre et ferme, victoire sur ses ennemis et défaite des nations païennes. »

Marawi (le Plus Satisfait des Dieux de la Terre) estima que la réponse d’Ororuni était bonne. Il se débarrassa de la peau du vieux hère qu’il avait emprunté et revêtit son aspect divin. Si le noble Archonte avait été du commun il aurait périt foudroyé sur le champ. Mais son cœur était pur et il se mit à genoux en priant le dieu de l’épargner.

« Serviteur bon et fidèle, dit Marawi (le Plus Glorieux des Dieux de la Terre). Puisque tu n’as demandé pour toi ni longue vie ni or, ni apparence délicate ni constitution surhumaine, mais la victoire de mon nom et le triomphe de mes idéaux, je m’en vais te récompenser.

Marawi (le Plus Précis des Dieux de la Terre) décrivit alors à Ororuni l’arme qu’il devait construire pour foudroyer ses ennemis et les nations païennes.

« Sur l’esplanade de mon temple, à Sodome de Gomorrhe, tu feras faire une colonne de dix mesures de haut et d’une mesure de large. La colonne sera divisée en dix pièces, chacune des pièces aura une mesure de haut et une mesure de large. La colonne sera de bronze et de fer. Tu la lieras en y mêlant l’essence des dieux que tu as sacrifiés pour moi.

Au jour prédit par les devins, tu consacreras publiquement cette colonne et tu sacrifieras sur elle un holocauste, cent parmi les plus robustes jeunes hommes et les plus gracieuses jeunes filles de Sodome. Alors je ferai monter à moi la colonne dans les nuées, car c’est dans les nuées que résidera son pouvoir. Elle sera le Foudre de ma volonté et son pouvoir frappera ceux que tu me désigneras.

Dans mon temple à Sodome de Gomorrhe, tu bâtiras encore un sarcophage, selon le modèle que j’ai enseigné à vos anciens. Lorsque tu voudras que mon Foudre abatte sa colère sur une nation où un peuple, l’un de mes prêtres devra s’y tenir et je m’entretiendrai avec lui. Va et fait ce que je t’ai dit, bon et fidèle serviteur. Car le jour de mon couronnement approche et tu seras l’instrument de ma victoire. »

Ororuni remercia le dieu et s’en alla faire comme il lui avait dit. Il lui fallut dix années pour construire la colonne et le sarcophage, et comme l’avait promis Marawi (le Plus Fidèle des Dieux de la Terre), celui-ci attira son foudre dans les nuées pour qu’il accomplisse sa volonté.

Hélas, il n’est jamais venu le jour où Marawi (le Plus Malchanceux) devait être couronné ! Car le Destin qui préside aux Hommes et aux Dieux s'est bien joué de lui. Dix jours et dix nuits après l’ascension du foudre, un esclave impie s’introduisit dans le sarcophage et profana la sainte relique, frappant Sodome de Gomorrhe, ses habitants et l’Archonte Pâle de la ville, le pieux Ororuni. D’eux tous il ne resta plus rien, car la volonté d’un esclave, le derniers des vermisseaux des hommes, avait anéanti les ambitions d’un dieu.

N’ayant plus de fidèle pour le nourrir d’holocaustes graisseuses et sanglantes ou pour accomplir sa volonté, Marawi (le Plus Triste des Dieux de la Terre) se retira dans les Cavernes de l’Oubli, par-delà le Grand Océan du Ciel et là, il s’éteignit à jamais.

Car c’est ainsi que meurent les Dieux de la Terre.


Page III/VI

DIVISION "P" DÉPARTEMENT N°III


RAPPORT D'ÉCOUTE TÉLÉPHONIQUE SAC-CALDEIRA 1965-835

OIS CONCERNÉ : "FOUDRE DE MARAWI"
SUPERVISEUR : Commissaire Stefan Otenev
DATE : 17.III.1965
SUJET : Incident SAC-1965-05

INTERLOCUTEURS :

  • SAC Steven Oten : Directeur des Affaires Externes de l’Organisation Rivale "Fondation SCP"
  • CALDEIRA Dwight Eggson : Président du Comité des Relations Externes de l’Organisation Rivale "Coalition Mondiale Occulte"

SAC Steven Oten : Allô Dwight ?

CALDEIRA Dwight Eggson : Bonjour Steven.

SAC Steven Oten : Bonjour à vous aussi. Vous avez reçu le mémo que je vous ai fait suivre ?

CALDEIRA Dwight Eggson : Concernant l’incident au Nord-Vietnam ? Oui, je l’ai sous les yeux. Donc au final c’était vous qui étiez derrière tout ça. On s’en doutait un peu chez les pontes. Mazette, je suis en train de lire des fluctuations humiques au sein de la zone… On peut dire que vous avez fichu un sacré bazar ! Et toutes ces anomalies qui se baladent dans la nature, on peut dire que c’est du beau travail.

SAC Steven Oten : Je me passerai de vos commentaires Dwight, la situation est beaucoup plus grave que ce que vous imaginez. Nous avons repris le contrôle de la Zone avec l’aide des chinois et de l'unité 202 de la force armée du Viet Minh, mais impossible de pénétrer dans le Site, les skips en liberté y sont bien trop nombreux et dangereux.

CALDEIRA Dwight Eggson : Faites-le sauter.

SAC Steven Oten : On aimerait bien ! Mais c’est impossible, il y a un objet que nous devons absolument récupérer intact dans les sous-sols, un sarcophage. Il est actif et nous devons y avoir accès pour modifier certaines données qui ont été paramétrées par erreur lors de la brèche de confinement.

CALDEIRA Dwight Eggson : C’est si important que ça ?

SAC Steven Oten : Crucial. Allez voir directement la page 34 du mémo.

[Éléments superflus retirés]

CALDEIRA Dwight Eggson : Et bien on peut dire que ça ne plaisante pas. Vous dites que cet objet est une sorte de satellite tueur en orbite basse autour de la Terre et qu’à cause de ce sarcophage qui lui sert de console de commande, il risque de détruire à distance une zone donnée ?

SAC Steven Oten : Pas la détruire, la reconfigurer en annihilant un concept. Scénario de Restructuration de Réalité de Classe RK.

CALDEIRA Dwight Eggson : Combien de temps avant l’impact ?

SAC Steven Oten : Le "satellite" comme vous dite est en train de positionner et de se charger. Je dirais une grosse cinquantaine d’heure.

CALDEIRA Dwight Eggson : Quelle est la zone à risque ? On peut l’évacuer à temps ?

SAC Steven Oten : Ça m'étonnerait beaucoup. La Zone visée s’étend du Kamtchatka aux îles indonésienne en passant par l'est de la Chine, le Japon et la péninsule indochinoise. On parle littéralement de l'existence de milliards de personnes. Nous devons détruire directement le satellite et rapidement. Le problème c’est que notre Fondation ne dispose pas des moyens nécessaires pour le détruire à une telle distance.

CALDEIRA Dwight Eggson : Détruire ces saloperies c’est notre spécialité.

SAC Steven Oten : Je sais, c’est pour ça qu'on fait appel à vous.

CALDEIRA Dwight Eggson : Bon, je vais en référer à Mme DC al Fine. Nos nouveaux missiles balistiques Pershing-Scranton XII devraient faire l’affaire. On va faire notre possible Steven.

SAC Steven Oten : Merci Dwight !

CALDEIRA Dwight Eggson : Une dernière chose Steven, vous pensez qu’on devrait prévenir les soviets ?

SAC Steven Oten : Laissez tomber Dwight, c’est inutile. Les connaissant ils sont sûrement déjà en train de nous écouter.

Note : En dépit de ses efforts, les tentatives conventionnelles et para-naturelles de la CMO pour détruire l’objet restèrent sans effets. Après avoir contacté cette dernière et l’Organisation Rivale "Fondation SCP", les scientifiques de la Divisions "P" ont proposé une solution visant à isoler l’OIS "FOUDRE DE MARAWI" au moyen d’une singularité temporelle qui permettrait de retarder la date d’impact suffisamment longtemps pour découvrir un moyen efficace de le détruire.

Il est important de préciser que la CMO a procédé suite à cet échec au déploiement d'un important dispositif militaire au Vietnam dans le but de procéder à la reprise terrestre de la Zone au cas où la destruction de l'OIS "FOUDRE DE MARAWI" s'avérerait effectivement impossible. Le Groupe "Double-F" de l'Organisation Alliée "Cité Interdite" et l'Unité 202 de l'armée populaire du Viet Minh ont également pris les mêmes mesures de précaution.


Page IV/VI

DIVISION "P" DÉPARTEMENT N°I

ORDRE D’OPÉRATION SPÉCIALE

OIS CONCERNÉ : "FOUDRE DE MARAWI"
SUPERVISEUR : Commissaire Stefan Otenev
DATE : 17.III.1965

ESCOUADES SPÉCIALISÉES : Voskhod-2 (V2-01, V2-02), Sébastopol-4 (S4-01, S4-02, S4-03)
PRIORITÉ : KREMLIN


Page V/VI

DIVISION "P" DÉPARTEMENT N°IV


HISTORIQUE

OIS CONCERNÉ : "FOUDRE DE MARAWI"
SUPERVISEUR : Commissaire Sefan Otenev
IMPRESSION APPROUVÉE LE : 01.I.1966

  • Vers - 2600 av. JC : Construction de l'OIS "FOUDRE DE MARAWI" et de son Sarcophage de Pilotage.
  • Mai 1903 : Découverte de l’OIS "FOUDRE DE MARAWI" par une mission archéologique du Kaiserliches Paranormal Einrichtung (KPE) de l’Empire Allemand au Proche-Orient. Le KPE saisit le Sarcophage de Pilotage.
  • Février 1909 : 1ère utilisation connue de l’OIS "FOUDRE DE MARAWI" lors de la Guerre de Sécession Margravine par l’Empire Allemand.
  • Décembre 1918 : Confiscation du Sarcophage de Pilotage par l’Organisation Rivale "Fondation SCP" à l’issue de la Grande Guerre. L’objet est envoyé dans l’un des sites secret de l’organisation quelque part en Indochine française.
  • Mars 1965 : Incident de nature inconnue sur le site de l’Organisation Rivale "Fondation SCP" au Cachemire. Activation accidentelle de l’OIS "FOUDRE DE MARAWI". Lancement et succès de l’Opération SEKUNDOMER.
  • Avril 1965 : Lancement de l’Opération CHRONONAUTE.
  • Août 1965 : Tentative infructueuse des forces de l'alliance américano-vietminh pour reprendre le contrôle du Sarcophage de Pilotage.
  • Septembre 1965 : Succès de l’Opération CHRONONAUTE. L’OIS "FOUDRE DE MARAWI" est neutralisé.

Page VI/VI

Mittelheim.png



Monsieur le Premier Secrétaire du Parti Communiste Léonid Brejnev
Palais du Kremlin,
Moscou, Russie, 103073



Monsieur le Premier Secrétaire,

Il est vrai qu’au cours de l’histoire récente de notre Principauté (ou semblerait-il de sa non-histoire vu les évènements récents), nos deux pays n’ont pas entretenu les meilleures relations diplomatiques. Cependant, Son Altesse Éminentissime la Margravine Wilhelmine II m’a chargé de vous dire qu’elle souhaitait voir ces relations évoluer.

À la suite de la lecture du rapport public de la courageuse intervention des éléments de la Division « Psychotronique » du GRU devant le Conseil des 108 de la Coalition Mondiale Occulte, c’est avec un profond sentiment de révolte que notre gouvernement a accueilli les sanctions inqualifiables et injustes prises par ledit Conseil à l’encontre de la Division « P ».

Certes, les mesures prises lors de l’Opération CHRONONAUTE ont grandement bouleversé la ligne temporelle. Le Vietnam est désormais un pays en guerre et les États-Unis et la CMO s’y retrouvent impliqués contre leur gré et en accusent l’Union Soviétique. Cependant, notre gouvernement est tout à fait conscient du rôle joué par l’Union Soviétique dans la survie de centaines de millions de personnes à travers le continent asiatique, mais ce n’est pas tout.

En détruisant rétroactivement l’arme connue sous le nom de « Foudre de Marawi », vous n’êtes pas sans ignorer que vous avez empêché l’Empire Allemand de l’utiliser à notre encontre. Peut-être cet effet de réécriture historique était-il involontaire de votre part, mais la Principauté de Mittelheim n’est pas une nation ingrate. Notre reconnaissance envers l’Union Soviétique est à la mesure du service rendu.

C’est pourquoi je souhaite vous proposer, avec l’accord du gouvernement de S.A.É la Margravine Wilhelmine II de commencer une collaboration entre l’Office de Gestion des Singularité de notre Principauté et de la Division « P » du GRU. Un partage mutuel et équitable des connaissances en ce domaine serait bénéfique pour nos deux pays.


Cordialement,




KHS.png

Karl-Hugo Schwarzwelt
Directeur de l’Office de Gestion des Singularités de la Principauté de Mittelheim

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License