Bureaux de Cyrielle Centori

Bureaux de Cyrielle Centori

Bienvenue dans mes bureaux ! Pourquoi "mes" ? Parce que je suis une personne organisée, voilà tout. Trois bureaux :

  • Bureau du Dr Centori : Il sert pour tout ce qui est contes.
  • Bureau du Dr Lyrica : Il sert pour tout ce qui est skips.
  • Bureau de l'Agente Noodles : Il sert pour tout ce qui est traductions.

Mais… Et l'autre onglet ?

  • Chambre de Cyrielle : Ici, je met d'autres trucs. Il y a actuellement mes petites idées, des musiques, des personnages et le code CSS de la page.

N'oubliez pas de remettre la clé sous le tapis en partant.
Si vous voyez une faute de français, je vous autorise à modifier ma sandbox. Vous pouvez aussi éditer la section post-its si vous avez une remarque à me faire.


Bureau du Dr Lyrica

Le mensonge du Liechtenstein

  • Lien forum : lien
  • Status : Rappot rédigé, en attente de critiques
  • Date d'imagination : 02/12/18
  • Date de validation : 22/02/19
  • Date de publication : N/A

Rapport (Y'a des collapsibles dedans donc je mets pas entre collapsibles) :

Objet # : SCP-███-FR

Niveau de menace : Rouge

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales :

L’existence de SCP-███-FR est publique de part sa taille et de son histoire, mais son caractère anormal doit être dissimulé par le biais des procédures de désinformation individuelle et collective. Tout survol aérien de SCP-███-FR est prohibé, et une zone de surveillance de cinq cents (500) mètres autour des frontières de l'anomalie a été mise en place avec l'appui des les états frontaliers afin d'être informé de toute présence humaine dans la zone.

Toute entrée à l'intérieur des frontières de SCP-███-FR est strictement prohibée et en aucun cas une tentative de sauvetage ne sera lancée si cela se produit. Toute mission d'exploration est interdite par les accords de Vaduz Missions d'exploration autorisées à partir de 1989, année d'expiration de la clause des accords de Vaduz les interdisant. Elles doivent être autorisées au préalable par un membre du personnel de niveau 4, et les équipes doivent être impérativement constituées de personnel de Classe-D sauf en cas de contre-ordre émanant directement du conseil O5.

Procédure de désinformation individuelle version 22-SCP4 (Année 201█) :
Neuf cents (900) agents de sécurité de la Fondation ainsi que douze mille (12 000) caméras dissimulées doivent être en permanence en activité dans la zone de surveillance de SCP-███-FR. Cinquante (50) agents doivent être en permanence dans la salle de surveillance afin d'apercevoir et d'avertir de toute présence humaine dans la zone en cas d'échec du système de détection automatique.

En cas de présence d'un individu civil dans la zone de surveillance, les agents doivent au plus vite l'appréhender et le ramener dans les locaux de gestion des individus civils du Site-He-███.

Les routes publiques menant vers SCP-███-FR doivent comporter une gare de péage au niveau de l'entrée de la zone de surveillance, permettant de ralentir le flux de véhicules et de plus facilement les appréhender. Un gaz soporifique de classe Alpha devra être diffusé dans la gare de péage, mettant les civils dans un état de somnolence. Une zone de ralentissement avec une limitation à trente (30) kilomètres par heure devra se trouver après un virage à environ 300 mètres de la gare de péage, permettant aux agents de conduire le véhicule et ses passagers vers le hangar du Site-He-███ le plus proche à l'abri du regard des autres civils. Si ces derniers ne sont pas encore endormis, un gaz soporifique de classe Delta devra être diffusé dans l'habitacle du véhicule.

Les individus devront ensuite être amenés dans les locaux de gestion des individus civils où ils devront être placés dans la simulation virtuelle d'un territoire non-anormal de SCP-███-FR après administration d'un amnésique de classe A pour les individus pris dans un véhicule, ou de classe B pour ceux appréhendés dans la zone de surveillance. Au moins soixante-quinze (75) agents devront être actifs dans la simulation afin de surveiller les comportements des individus civils.

Lorsqu'un individu quitte la zone de la version virtuelle non-anormale de SCP-███-FR, il devra, après injection d'un soporifique à durée déterminée, être pris en charge par une équipe d'agents afin de le remettre dans l'équivalent de son état à l'intérieur de la simulation dans le monde réel, à l'extérieur de la zone de surveillance. En cas de réveil prématuré de l'individu, un amnésique de classe B devra lui être administré. Le protocole habituel devra se poursuivre après cela.
Après le déroulement normal de la procédure, l'individu doit être surveillé pendant 24 heures par les agents infiltrés dans sa ville de destination afin de s'assurer qu'aucune fuite d'informations n'ait lieu.

Anciennes versions :

Procédure de désinformation collective :
SCP-███-FR doit-être, aux yeux du grand public, considéré comme un pays d'Europe nommé "Liechtenstein". Pour cela, la Fondation a crée de fausses relations internationales avec l'aide de la totalité des pays Européens. La figure d'autorité du pays revient à François-Joseph II de Liechtenstein Hans-Adam II de Liechtenstein1, fils adoptif de François-Joseph II, qui a disparu sans laisser de trace en 1989. C'est son fils adoptif, qui lui a été confié à sa propre demande en 1947. Un "premier ministre" devra être choisi parmi les meilleurs agents de la Fondation entraînés à l'espionnage.

Toutes les images satellites prises de SCP-███-FR devront être modifiées. L'histoire n'a pas besoin d'être falsifiée (Voir Addendum-███-FR-3). L'apparence extérieure du territoire semblant normale, aucune procédure supplémentaire n'est requise.

Pour des raisons politiques, économiques et historiques, les frontières de SCP-███-FR doivent officiellement rester ouvertes, ceci ayant pour conséquence des procédures de désinformation individuelles très complexes. Ainsi, l'opération Pot de Fleur a été imaginée pour résoudre ce problème.

Description : SCP-███-FR est un territoire de 160km² situé en Europe Centrale. où l'intégralité des végétaux poussant en son sein sont composés principalement de technétium, un métal radioactif, ainsi que d'autres métaux en plus petite quantité comme du chrome, du fer, du zirconium, de l'yttrium ou de l'argent. Les végétaux arborent cependant tous une couleur normale, sans anomalie visuelle notable Les images satellites ont révélé que l'apparence normale des végétaux en bordure se transforme en une teinte irisée entre les montagnes du territoire, en son centre.
Des villages modernes sont visibles dans la zone frontalière, semblant abriter une certaine activité, notamment avec des véhicules, des êtres ressemblant en tous points à des humains, ou des animaux. Il a été constaté que leur apparence change en fonction de l'époque, notamment les vêtements des entités humanoïdes ou le style architectural des bâtiments. Les missions d'exploration menées dans le territoire ont montré que toutes les entités visibles dans ces faux villages sont en fait constituées de matière végétale, tout comme les bâtiments, routes, et toute autre structure semblant artificielle.

L'évènement ███-FR-A consiste en l'apparition d'anomalies dans le comportement ou l'apparence des entités, de sévérité variable, mesurée sur une échelle de 1 à 7 8 9 selon la fréquence, la durée et l'ampleur de ces phénomènes. La sévérité descend progressivement au fil du temps. Les détails de l'évènement ███-FR-α sont résumés dans le tableau suivant :
Sévérité Durée Effets
1 27 minutes (minimum enregistré) à 1 heure Mouvements parfois incohérents
2 1 à 6 heures Nombreux mouvement incohérents, altérations légère des bâtiments
3 6 à 12 heures Comportements incohérents permanents, malformation des entités, altérations sévères des bâtiments
4 12 à 24 heures Entités avec des membres en plus ou en moins, comportement aléatoires, architecture étrange
5 24 à 72 heures Entités apparaissant et disparaissant sans réelle logique, comportements et bâtiments aléatoires
6 3 à 10 jours Plus aucune entité, bâtiments bougeant comme les entités
7 10 à 17 jours Bâtiments en forme d'entités bougeant aléatoirement
8 17 à 60 jours Bâtiments minuscules, plus aucun mouvement, plus d'entités, l'herbe prend une couleur irisée par endroits.
9 60 à 62 jours (maximum enregistré) [DONNÉES SUPPRIMÉES], pouvant entraver le bon fonctionnement des protocoles de désinformation.

Lors de l'entrée d'un sujet dans la zone, ce dernier sera exposé à des radiations d'environ 18 Gy (dose létale en quelques jours pour un humain). À la suite de son décès, son corps sera progressivement recouvert par les végétaux puis enterré. Certains fragments d'os semblant appartenir à des victimes de SCP-███-FR ont été retrouvés un peu partout dans le territoire au fil des missions d'exploration. Si le sujet tente de quitter SCP-███-FR, les végétaux formeront un mur de 15 à 23 mètres de haut2 et de 6 à 13 mètres de large, se déplaçant au rythme des mouvements du sujet, l'empêchant ainsi de continuer. Toute tentative d'extraction d'individu s'est pour le moment soldée par un échec, malgré l'utilisation de divers moyens de transport rapide. Lors de l'utilisation d'engins difficiles à détruire comme des véhicules blindés, une évènement ███-FR-α aura lieu avec une sévérité entre 4 et 8 9 (sévérité 9 obtenue après l'essai d'extraction à l'aide d'un char d'assaut, s'étant également soldé par un échec. Voir rapport d'exploration ███-FR-T).

Tout sujet entrant dans la zone devra donc être considéré comme irrécupérable.
De nombreuses missions d'explorations nous ont permis d'en savoir plus sur le devenir des personnes étant sur le territoire, et sur son comportement.

Addendum ███-FR-1 : Compte-rendu de l'exploration ███-FR-A

Date : ██/██/1989
Explorateurs : D-8921, D-0182, D-1290
Compte-rendu par : Agente Desmares
Matériel : Couteau de combat, Lampe torche, Radio, Appareil photo équipé d'un appareil de transmission automatique.

Résumé chronologique de l'exploration : Après leur entrée dans le territoire par la frontière sud, les explorateurs se sont dirigés vers la ville se situant en face. Ils ont tenté d’interagir avec les entités, sans aucune réponse. De sa propre initiative, D-1290 a frappé une entité humanoïde, et a aussitôt été attaquée par l'herbe sous ses pieds, dont les brins se sont allongés et ont transpercé ses jambes. Le centre de contrôle a mis cinq minutes à calmer les Classes-D, puis l'exploration a continué, D-0182 portant D-1290 dans ses bras de sa propre volonté.
Les explorateurs sont ensuite rentrés dans un des bâtiments, révélant un intérieur entièrement vide. D-8921 fit remarquer que les murs étaient constitués de brins d'herbe allongés formant l'intégralité du bâtiment. En ressortant, il a été constaté quelques mouvement erratiques des entités qui n'avaient pas été remarqués jusque là. Les explorateurs ont ensuite reçu l'ordre d'essayer de conduire un véhicule à l'arrêt. En ouvrant le tableau de bord pour faire démarrer le véhicule sans les clés, il a été constaté que l'intérieur était entièrement vide et également composé de végétaux. L'ouverture du capot avant a mené à la même constatation.
Le centre de contrôle a ordonné aux Classes-D de revenir à leur point de départ. Arrivés en bordure du territoire, un grand mur de brins d'herbe s'est formé sur l'emplacement exact de la frontière. D-8921 a essayé de le contourner, mais le mur s'est simplement déplacé en face de lui. Les deux Classes-D pouvant encore marcher se sont alors séparés pour tenter de faire diversion, mais le mur s'est simplement séparé et déplacé le long de la frontière, empêchant quiconque de passer.
Malgré la hauteur de plusieurs dizaines de mètres d'apparence, D-8921 a tenté de grimper, sans succès. Après des protestations et des plaintes contre le centre de contrôle refusant d'envoyer quiconque, D-8921 a commencé à donner des coups de couteau sur le mur. Le même phénomène qu'avec D-1290 s'est alors produit, et D-8921 a perdu l'usage de ses jambes. D-0182 s'est alors mis à pleurer et à prier, puis a crié : "au moins je suis libre maintenant, vous n'enverrez personne et vous ne viendrez pas me récupérer". Il a ensuite jeté sa radio et celle des autres classe-D au sol, a fait de même avec l'appareil photo, et les a détruits à l'aide du couteau, mettant fin à l'exploration.

Informations récoltées : Les végétaux simulent des infratructures, véhicules et entités afin de faire croire à une société normale. L'herbe peut également s'allonger et rétrécir à volonté, et durcir suffisamment pour transpercer de part en part une jambe humaine. Une action comme celle-ci est probablement la cause des mouvements incohérents observés, comme si cela "fatiguait" l'écosystème.
Il semble également impossible de quitter le territoire, un mur de végétaux résistant dont la résistance reste à déterminer se dressant devant les individus.

Addendum ███-FR-2 : Bilan des tentatives d'extraction
L'entièreté des rapports d'exploration concernant SCP-███-FR sont disponibles dans le document annexe 113-B.

Exploration ███-FR-B
Date : ██/██/1989
Explorateurs : D-0902, D-0171, D-0056
Objectif : Analyser la composition des végétaux
Moyen d'extraction : Voiture
Accomplissement de l'objectif : En prélevant des brins d'herbe, D-0902 et D-0171 se sont faits attaquer par les végétaux et ont perdu l'usage de leurs jambes. Les échantillons ont été par la suite analysés grâce aux outils disponibles sur place.
Tentative d'extraction : Le mur de végétaux se déplace aussi vite que la voiture. Toute tentative de tromper le mur en freinant n'aboutit à rien. L'initiative des Classes-D consistant à heurter le mur de végétaux à grande vitesse a mené à la mort des explorateurs. Un évènement ███-FR-α a été observé avec une sévérité de 3.

Exploration ███-FR-H
Date : ██/██/199█
Explorateurs : D-7190, D-8929, D-1008 (Hélicoptère)
Objectif : Enregistrer les mouvements des entités
Moyen d'extraction : Hélicoptère
Accomplissement de l'objectif : Les mouvements des entités reproduisent des schémas que l'ont peut observer dans la société humaine normale.
Tentative d'extraction : L'hélicoptère a pu passer le mur de végétaux vers l'intérieur de SCP-███-FR sans incident. Il s'est ensuite posé afin de faire monter les Classes-D. Cependant, au moment de quitter le territoire, le mur de végétaux s'est affiné et allongé, bloquant le passage de l'hélicoptère. Le pilote a alors tenté de gagner de l'altitude, sans résultat, le mur végétal s'étirant également. Après avoir dépassé une hauteur de 1250 mètres au-dessus du sol, le mur végétal a attaqué l'hélicoptère, endommageant son hélice. Ce dernier s'est alors écrasé au sol, tuant tout le personnel à bord. Un évènement ███-FR-α a été observé avec une sévérité de 5.

Exploration ███-FR-L
Date : ██/██/199█
Explorateurs : D-7999, D-8440
Objectif : Tenter de survoler le centre du territoire et sortir de l'autre côté.
Moyen d'extraction : Avion de voltige volant à une altitude de 5 000 mètres.
Tentative d'extraction : Le contact avec l'avion a été perdu à environ 1,5 km de la frontière ouest après des bruits de chocs sur le véhicule. Certains civils ont prétendu avoir vu de grands brins irisés dans le ciel. Le Département de Censure et Désinformation a lancé une opération visant à faire croire à un effet atmosphérique naturel. Un évènement ███-FR-α a été observé avec une sévérité de 7.

Exploration ███-FR-M
Date : ██/██/199█
Explorateurs : D-9974, D-3217
Objectif : Suivre au sol l'itinéraire de l'avion de la mission ███-FR-L en faisant demi-tour dès que le compteur Geiger passe le seuil de 20 Gy.
Moyen d'extraction : Véhicule militaire de transport blindé
Accomplissement de l'objectif : Le véhicule a continué sur 1,2 km à vol d'oiseau avant que le compteur Geiger atteindre la limite. Aucune trace de l'avion n'a été retrouvée. Le véhicule a alors fait demi-tour.
Tentative d'extraction : Une fois le véhicule arrivé à la frontière, le mur de végétaux est apparu. Le véhicule blindé a alors reçu l'ordre d'aller contre le mur et d'essayer de forcer le passage en accélérant continuellement. Après dix-huit (18) minutes, le mur de végétaux a effectué un mouvement en arrière. Des brins d'herbe aux couleurs irisées ont alors tenté de transpercer le véhicule, sans succès au départ. L'ordre a été donné de continuer, le mur penchant de plus en plus. Les végétaux ont finalement réussi à traverser le moteur et le réservoir du véhicule de part en part, causant une explosion et tuant les explorateurs sur le coup. Un évènement ███-FR-α a été observé avec une sévérité de 8.

Exploration ███-FR-T
Date : ██/██/200█
Explorateurs : Agent ██████, D-2944, D-5551
Test autorisé sous la supervision directe d'O5-██
Objectif : Ressortir du territoire avec des échantillons.
Moyen d'extraction : Char d'assaut
Accomplissement de la mission : La prise des échantillons par les classe-D a été une réussite, mais leurs jambes ont été perforées. Les échantillons ont été ramassés par l'agent ██████.
Tentative d'extraction : En essayant de ressortir, l'agent a reçu l'ordre de tirer sur le mur avec le canon du char. Au premier tir, des bruits de chocs se sont fait entendre, causés par la végétation tentant de transpercer le char, sans succès. Le mur n'a d'abord pas été endommagé. Les tirs suivants ont endommagé le mur de plus en plus gravement, jusqu'à le faire entièrement plier et tomber de l'autre côté de la frontière. Les végétaux ont alors tous pris une couleur irisée. Lorsque le char a tenté d'avancer pour sortir du territoire, tous les végétaux aux alentours ont alors essayé de retenir le char, semblant tenter de l'empêcher de sortir à tout prix. Écrasé par tous les végétaux, le char a alors été immobilisé, malgré la puissance de son moteur. Les brins irisés sont finalement parvenus à transpercer le blindage du char, tuant toute personne à bord. Après l'observation d'un évènement ███-FR-α de sévérité jugée 9, O5-█ a interdit tout test d'extraction jusqu'à nouvel ordre. Le char est resté sur place pendant toute la durée de l'évènement ███-FR-α avant d'être enfoui dans le sol par les végétaux.

Addendum ███-FR-3 : Archives historiques
La fondation a acquis la responsabilité du confinement de SCP-███-FR le ██/██/1938 à la suite des accords de Vaduz. SCP-███-FR est cependant connu depuis beaucoup plus de temps de divers groupes d'intérêt. Afin de mieux comprendre l'origine de SCP-███-FR et de réunir le plus d'informations possible le concernant, le département d'histoire a mené des recherches archéologiques et historiques sur l'existence du territoire, sous la direction de Véga Lyrica, docteur en histoire. Quatre documents ont été retrouvés, datant de l'empire Romain, du Saint-Empire Romain Germanique et des débuts de la Fondation.

Document ███-FR-3-A

Date : Estimée à 15 avant notre ère.
Type : Notice destinée aux "gardiens de l'ombre"
Traduit depuis le latin.

L'Empereur Auguste donne aux Gardiens de l'Ombre, serviteurs des secrets de l'Empire, les ordres suivants, suite aux rapports de Marius Flavonius Vitalis concernant la disparition de la trente-quatrième légion pendant la conquête de la Rhétie, piégée par les végétaux dans la terre de Faunus et tuée par la volonté du dieu de la nature pour la profanation de ses terres.
L'existence de la trente-quatrième légion devra être supprimée de l'histoire.
L'existence de la terre de Faunus devra être supprimée de l'histoire.
La terre de Faunus devra être protégée. Sa traversée devra être interdite.
La terre de Faunus devra être considérée maudite dans la Rhétie et les régions limitrophes.
Toute enquête sur une disparition menant à la terre de Faunus devra être annulée.
La vraie nature de la terre de Faunus devra, à n'importe quel prix, être cachée à la population. Toute personne en ayant connaissance sans autorisation devra être condamnée pour trahison, et mise à mort.
Cette notice devra être conservée. Ces ordres n'ont pas de date limite et devront être appliqués en tous temps, même en cas de disparition de l'Empire.
Les gardiens de l'ombre choisis pour effectuer ces tâches deviendront les gardiens de la terre de Faunus, et devront transmettre leur tâche à leur descendance, indépendamment de l'Empire.

Document ███-FR-3-B

Date : 1699
Type : Accords de Maria Enzersdorf
Traduit depuis l'allemand.

De par le présent accord unifiant le prince de Hohenems, héritier des gardiens de Faun, et le prince de Liechtenstein, sont pris les présents engagements :

  • Les princes de Liechtenstein s'engagent à respecter les consignes des gardiens de Faun, et à garder le secret quand à la nature du territoire.
  • Les princes de Liechtenstein et de Hohenems auront chacun la responsabilité respective du domaine de Schellenberg et du comté de Vaduz durant quinze ans. Si les princes de Liechtenstein commettent une faute durant cet intervalle de temps, ils acceptent d'être exclus de cet accord et d'être tus. Dans le cas contraire, le comté de Vaduz sera légué aux princes de Liechtenstein à la fin du délai et les princes de Hohenems seront à jamais exemptés de toute responsabilité sur le territoire.
  • Les princes de Liechtenstein s'engagent à payer dès l'application de cet accord toutes les charges permettant de garder le secret du territoire, dont le comté de Vaduz.
  • Les princes de Liechtenstein s'engagent à respecter la volonté de l'Empereur des Romains. Ils s'engagent donc à faire croire au peuple entier que le territoire est réel et normal. Toute rumeur de disparition dans ce territoire doit être étouffée et remplacée par un autre motif.
  • Les princes de Hohenems s'engagent à léguer le territoire aux princes de Liechtenstein sans autres frais que les charges dues à la garde du secret.
  • Les princes de Hohenems s'engagent à ne plus jamais essayer de reprendre le pouvoir sur les territoires appartenant désormais aux princes de Liechtenstein, reconnaissant la légitimité suprême de ces derniers sur le territoire de par leur capacité unique d'en retourner, et donc leur devoir divin de le garder pur.
  • Les princes de Hohenems s'engagent à faire croire à une vente normale d'un territoire à une autre famille, et à créer un faux accord de vente pour l'histoire officielle.
  • Les princes de Hohenems s'engagent à transmettre leur savoir sur le territoire aux princes de Liechtenstein, sans omettre de détails.

Document ███-FR-3-C

Date : Janvier 1719
Type : Document attestant de la création de l'ancien groupe d’intérêt "Les Gardiens du Liechtenstein" envoyé à l'Empereur des Romains Charles VI
Traduit depuis l'allemand.

Charles VI, Empereur des Romains,
De part la présente, je vous prie de reconnaître la création de la principauté du Liechtenstein et de l'ordre de ses gardiens. Seront unis sous le nom des Gardiens du Liechtenstein les familles de Bregenz, Brandis, et Sulz sous la direction des Liechtenstein. Notre unique but sera de préserver le territoire de Liechtenstein à jamais, afin d'éviter les erreurs du passé en unissant tous les héritiers de Faun et en empêchant quiconque de souiller la pureté de ce territoire sacré. Vous n'êtes pas sans savoir que les passations successives du territoire ont risqué plus d'une fois son secret. Alors, moi, le prince Antoine-Florian Ier de Liechtenstein, héritier du territoire, engage ma famille à ne plus léguer le territoire du Liechtenstein jusqu'à sa mort et à en garder la responsabilité à jamais, en échange de la création de la principauté du Liechtenstein et de l'ordre de ses gardiens, héritiers des gardiens de Faun.

Document ███-FR-3-D

Date : 18██
Type : Rapport des débuts de la Fondation sur SCP-███-FR

Objet # : SCP-33███

Niveau de menace : Indéterminé

Classe : Non-confiné

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-33███ est actuellement gardé par le Groupe d’Intérêt sectaire "Les Gardiens du Liechtenstein". Des procédures pour obtenir de SCP-33███ auprès du groupe d’intérêt ont plusieurs fois été tentées, sans succès. De nouvelles tentatives sont prévues dans le futur. Une surveillance accrue de ce groupe d’intérêt est donc essentielle.

Description : SCP-33███ est un territoire de 160km² environ situé en Europe Centrale. publiquement connu comme la principauté du Liechtenstein. La nature anormale du territoire n'est pas connue, dissimulée par le Groupe d’Intérêt "Les Gardiens du Liechtenstein". De l'extérieur, le territoire ne présente aucune anomalie visible mais aucun agent ayant tenté d'y pénétré n'est revenu, aucune information supplémentaire n'a donc pu être récoltée.

Addendum 33███-1 : Les Gardiens du Liechtenstein
"Les Gardiens du Liechtenstein" est un groupe d’intérêt sectaire qui possède SCP-33███ et semble lui vouer un culte, l'appelant la "Grande Mère". Il est dirigé par le prince du Liechtenstein, nommé "héritier de la Grande Mère" pour une raison encore inconnue.
Les membres des familles dirigeantes du groupe d’intérêt (Liechtenstein, Bregenz, Brandis et Sulz) se décrivent comme les "héritiers de Faun". Des recherches historiques ont été lancées pour identifier l'identité de "Faun", sans succès pour le moment.
Le groupe d’intérêt s'organise en une hiérarchie en quatre rangs :

  • L’héritier de la Grande Mère, qui est l'actuel prince de Liechtenstein.
  • Les familles héritières de Faun, qui sont les membres des familles de Liechtenstein, Bregenz, Brandis et Sulz.
  • Les adeptes, personnes ayant rejoint le groupe d’intérêt après avoir découvert que la principauté du Liechtenstein n'existait pas en réalité. Ils sont souvent chargés des tâches comme les comptes, la gestion des sacrifiés ou la cuisine. Ils sont nourris et logés par le groupe d’intérêt.
  • Les sacrifiés, personnes ayant tenté de fuir le groupe d’intérêt après avoir découvert que la principauté du Liechtenstein n'existait pas en réalité. Ils sont le plus souvent chargés des tâches ingrates (nettoyage, lessive) de manière forcée, et sont peu nourris et logés dans des conditions insalubres. Certains disparaissent sans laisser de trace après des rituels initiés par les familles dirigeantes.

Le groupe d’intérêt ne tente pour le moment pas de nuire à la Fondation excepté dans sa volonté de garder le pouvoir sur SCP-33███. Elle ne dispose d'aucune arme apparente et confine efficacement SCP-33███. Toute intervention armée est à éviter afin de maintenir l'intégrité du confinement.

Addendum ███-FR-4 : Accords de Vaduz
Les accords de Vaduz du ██/██/1938 marquent le transfert de la responsabilité du confinement de SCP-███-FR de l'ancien groupe d’intérêt "Les Gardiens du Liechtenstein" à la Fondation SCP, ainsi que la dissolution du dit groupe. Les conditions de cet accord ont été définies comme suit :

  • La Fondation SCP s'engage à assumer l'entière responsabilité de la dissimulation de la nature anormale de SCP-███-FR au monde.
  • La Fondation SCP s'engage à payer toutes les charges vitales nécessaires de la famille Liechtenstein en échange de leur aide au maintien de la désinformation sur la nature du Liechtenstein à l'international.
    • La famille Liechtenstein interdit cependant à la Fondation de pratiquer toute opération médicale sur ses membres.
  • La Fondation SCP s'engage à donner aux familles Bregenz, Brandis, et Sulz ██████ francs Suisses chacune.
  • Les Gardiens du Liechtenstein s'engagent à cesser toute activité, à ne plus faire parler d'eux et à ne pas faire obstacle à la Fondation SCP.
  • Les Gardiens du Liechtenstein, excepté la famille de Liechtenstein, s'engagent à se laisser administrer un amnésique de classe D afin d'oublier tout ce qu'ils savent sur SCP-███-FR.
  • La famille Liechtenstein s'engage à libérer tous les "adeptes" et les "sacrifiés", et la Fondation SCP s'engage à leur administrer un amnésique de classe D ainsi que leur implanter de faux souvenirs afin de les réinsérer dans la vie civile.
  • La Fondation SCP s'engage à ne tenter aucune entrée dans SCP-███-FR jusqu'à la mort de l'actuel prince de Liechtenstein, à sa propre demande.
  • La Fondation SCP s'engage à ne pas essayer d'obtenir des informations jugées confidentielles par les membres de la famille Liechtenstein.
  • La Fondation SCP s'engage à respecter les consignes des Gardiens de Faun.
  • La Fondation SCP s'engage à ne détruire aucun artefact appartenant aux Gardiens du Liechtenstein et à les confier à François-Joseph II de Liechtenstein.

Concours GdI International





Section Post-its

Section Post-its manuels

Ici, je pose des trucs à me rappeler. Vous pouvez aussi me communiquer quelque chose ici.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License