Couloir de Cyrielle Centori

Avertissement : cette page est une inclusion de la vraie page sur Le Filet : Couloir de Cyrielle. La plupart des liens internes au wiki sont morts. Allez sur la vraie page pour les retrouver.


Couloir de Cyrielle Centori

Bienvenue dans mon couloir ! Vous pourrez retrouver ici quatre pièces. Il y a trois bureaux :

Et une chambre :

  • Chambre de Cyrielle : Ici, je met d'autres trucs. Il y a actuellement mes petites idées, des musiques, des personnages et le code CSS de la page.

N'oubliez pas de remettre la clé sous le tapis en partant.
…Oh, une porte secrète

La page du thème : spaceboard. Vous pouvez l'inclure dans vos pages avec le code ci-dessous, en remplaçant "lien-du-logo" par le logo que vous souhaitez mettre en lieu et place du mien, et en retirant l'espace au début de la ligne [[include]].

 [[include :lefilet:cyrielle:spaceboard | logo = lien-du-logo]]

Vous pouvez également très bien conserver le logo de base :

 [[include :lefilet:cyrielle:spaceboard-nologo]]

Retrouvez ici même les onglets incluant les autres pages de la sandbox pour ceux qui ont la giga-flemme (on pense à vous) !

Note temporaire : J'ai l'impression que les onglets merdent un peu parce que j'en utilise aussi dans le bureau du Dr Centori. Donc du coup, tant pis.

Bureau du Docteur Centori

DHA-113 : Rapport d'enquête historique sur SCP-113

Status : En invention


Enquêteurs : Dr Lyrica, Agent Hérian
Date de début de l'enquête : 23/07/2016
SCP : SCP-113
Classification : Niveau 3

Objectif : Récolter des informations sur l'origine / la création de SCP-113.

Commentaires du docteur Lyrica sur le document : Ce document fut retrouvé dès le début des recherches dans les archives de la Fondation de Sa Majesté pour le Suivi des Curiosités et des Phantasmagories, une organisation de l'occulte ayant précédé la Fondation au Royaume-Uni jusqu'au dix-neuvième siècle, celles-ci étant désormais intégrées à celles de la Fondation SCP.

Date : 21 mai 1810
Type : Rapport extrait des archives de la Fondation de Sa Majesté pour le Suivi des Curiosités et des Phantasmagories, ancienne organisation paranormale britannique.
Traduit de l'Anglais

Rapport n°I-0025
Sujet : Sexe de Charles d'Éon de Beaumont
Auteur : Lord Winston Walter Bluecastle
Mission : Enquêter sur le cas de Charles d'Éon de Beaumont dans le but de déterminer si celui-ci revêt un caractère ésotérique.

Je me rendis en premier lieu à l'hôpital où se déroulait l'autopsie du corps de Charles d'Éon de Beaumont pour y assister. Celle-ci montra la présence d'organes féminins parfaitement authentiques, ce qui semble démontrer en premier lieu la véracité de ses propos. Cependant, les documents le concernant, récoltés auprès des archives françaises, qui concernent sa naissance ainsi que son recrutement dans l'armée pour la Guerre de Sept Ans, sont formels : il était bien de sexe masculin en ce temps-là. Au vu des excellentes capacités du feu chevalier d'Éon pour la manipulation, il serait aisé de penser à un coup brillamment réussi sans aucune anomalie particulière. Cependant, la fouille de son domicile, que j'effectuai peu de temps après, révéla un objet fort surprenant dont il me revient la charge de vous le décrire.

Cet objet ressemble à un petit cristal rouge ordinaire. Lorsqu'il fut saisi par {rayé}, celui-ci fut rapidement prit de vomissements. Je cherchai bien entendu à le séparer de l'objet après avoir enfilé des gants, mais mes tentatives furent vaines. Il cria par la suite de douleur pendant un temps qui me sembla fort long, avant que l'objet finisse par se séparer de sa paume. Je le ramassai avec mon gant, non sans une certaine appréhension. J'aidai par la suite {rayé} à se relever, avant de remarquer la présence d'attributs mammaires sur son buste puis le visage féminin qu'il arbore désormais. Je me pressai donc de fermer la porte à double tour. {rayé} m'annonça par la suite, avec une voix anormalement aiguë, une sensation étrange au niveau de ses organes reproducteurs. Une observation de sa part à laquelle je n'assistai pas nous confirma l'hypothèse de son changement de sexe. La décision de son avenir au sein de la société vous reviendra désormais. Je le fis donc sortir du bâtiment en lui faisant masquer le plus possible sa poitrine et son visage, avant de revenir à mon bureau rédiger ce rapport.
Ce changement n'est évidemment pas en sa faveur, vous en conviendrez, et il n'est évidemment pas disposé à rentrer chez lui ce soir. Je l'hébergerai donc à mon domicile jusqu'à ce que vous l'estimiez nécessaire. Je dépose également l'étrange cristal rouge dans la boîte à curiosités. Je vous recommande bien sûr de prendre des gants avant de le manipuler, afin de ne pas subir le même sort que {rayé}.
En attente de vos prochaines instructions,
Lord Winston W. Bluecastle

Cheminement :

  • Rapport de la Fondation de Sa Majesté pour le Suivi des Curiosités et des Phantasmagories*
  • Entretien avec SCP-1867 -> opération de récupération de l'objet volé en 1868 auprès des gentilshommes humanistes commandé par la FdSM. 113 volé et récupéré en France après moult difficultés. On a le nom de l'endroit : le manoir de Ranléon.
  • Entretien avec le neveu de Maurice Halna du Fretay (de la guerre), actuellement propriétaire du manoir de Ranléon, dans les côtes d'armor. Parle de sa famille, et fait visiter le manoir. Finit par avouer avoir des artefacts familiaux étranges, monde de l'occulte toussa toussa, la Fondation le force à faire voir, on découvre les objets anormaux, on découvre l'histoire du vieil ancêtre Maurice l'Archéologue, et des traces de son appartenance aux Gentilshommes Humanistes. C'était lui qui avait volé l'objet, en passant. Le neveu n'en savait rien tho, et il est juste amnésié, et on lui fait croire à un vol de toutes ses babioles.
  • Quelques documents historiques relatant le vol, notamment des archives : la découverte de SCP-113 dans des fouilles avant même la vie indiquée de l'archéologue, en 1764. (Note qui ne sera pas forcément indiquée : il aura subi une première fois les effets de l'objet, puis une deuxième fois en le retouchant après, et il aura survécu - 25% de chance). Il aura rejoint les Gentilshommes Humanistes après coup, en cherchant des réponses sur cet objet mystérieux. Les Gentilshommes vivent longtemps : il meurt en 1901 de vieillesse.
  • Fouilles archéologiques sur les lieux (en Asie), on retrouve moult objets anormaux, liés à la santé souvent, pour guérir des maladies. On remarque beaucoup d'objets de la culture ortothane. Déduction finale : le lieu devait être une sorte de pharmacie, SCP-113 était un médicament.

Ressources :

Eucles Cornelius Emeritus, Gardien Supérieur de Sylvanus


Eucles Cornelius Emeritus raconte aux jeunes Gardiens de l'Ombre, ses successeurs, son histoire.
Entrée d'Eucles dans l'ordre des Gardiens de l'Ombre, sa montée en grade, ses exploits, ses affaires anormales dans le monde romain, puis sa nomination au Haut Conseil, et finalement l'évènement de la Terre de Sylvanus.
Récit d'une de ses expéditions : SCP-022-FR
Vieille histoire racontée par ses supérieurs : SCP-360-FR (À relire attentivement)
Il sera choisi pour être le Gardien Supérieur de Sylvanus, celui qui organisera et mènera l'opération, tandis que le reste du conseil sera occupé à cacher l'existence de la 34e légion.

Note : Les romains savaient où le territoire commençait à peu près grâce au Rhin, et détermineront les frontières à peu près exactes grâce à des sacrifices d'animaux.







Section Post-its

Section Post-its manuels

Ici, je pose des trucs à me rappeler. Vous pouvez aussi me communiquer quelque chose ici.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License