Sandbox du Dr Dayson
notation: 0+x

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de menace :

Classe : Sûr Euclide

Procédures de Confinement Spéciales :SCP-XXX-FR doit être entreposé dans une pièce de 5x5x2 mètres équipée d’une caméra.
L’objet est entreposé dans une boîte en bois sur un socle de 60x40x40 centimètres en pierre au centre de la pièce.
Si l’objet tombe au sol par quelque raison que ce soit, un robot télécommandé doit être utilisé pour remettre l’objet sur son celui-ci.

Description: En raison des transformations multiples de l’objet, une description fiable de l’objet est impossible.
SCP-XXX-FR est , à chaque changement de forme, un roman de dix (10) cm de longueur sur vingt (20) cm de largeur.
La page de couverture est souvent marron et un titre, se trouvant sur la partie supérieur de SCP-XXX-FR, se nomme “Mes rêves lucides”.
Lorsqu’un être humain se trouve à proximité de l’objet, il ressentira une envie croissante de lire le livre.
Mais si celui-ci (maintenant nommé SCP-XXX-FR) lit SCP-XXX-FR, il ne pourra plus s’arrêter de le lire, sauf par la force.
Si une tentative pour l’empêcher de le lire est effectué, la personne deviendra agressive.
Si SCP-XXX-FR est arrêté dans sa lecture à plus de la moitié du livre, elle vivra le livre durant quelques jours dans son rêve.
Si SCP-XXX-FR finit le livre, elle entrera dans un état catatonique durant plus d’une heure où elle vivra l’histoire tandis que le livre changera de contenu.
Malgré tout, si SCP-XXX-FR meurt dans son rêve, il se réveillera en ayant des séquelles psychologiques.
Certains sujets ont rapporté avoir vu certains de leurs proches dans le livre et leurs rêves.

Découverte: La Fondation a été mise au courant de l’existence de ce SCP après qu’une rumeur d’un enfant ayant vu son livre en rêve se soit répandu dans la ville de ██████, en France.
L’anomalie a été récupéré et la population a été amnésié grâce à un amnésique de classe A dispersé par aérosol.

Addendum: Lors d’une expérience, le sujet était agité durant son sommeil catatonique et,à son réveil, attaqua les membres du personnels, tuant ainsi un (1) chercheur et un (1) assistant.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License