Dr Dakukira
notation: 0+x
blank.png

Objet # : SCP-664

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Le Protocole G-3-16-U (Le confinement d’anomalie géographique immobile, urban subset)doit être suivi, avec un périmètre de confinement établi à la limite de la propriété.

Les tests sont interdits à l'heure actuelle.

Description : SCP-664 est une anomalie affectant la zone approximative contenue par le troisième étage du lycée ███████ à ███████████, aux Etats-unis en Pennsylvanie. SCP-664 est invisible pour toute observation et mesure tentée jusqu'à présent, et n'est discernable que par son effet sur les organismes biologiques vivants.

Les organismes biologiques vivants (les tests 5-12 détaillent les espèces testées à ce jour) qui franchissent la limite approximative extérieure de SCP-664 sont invariablement sujets à une disparition spontanée et instantanée peu après leur immersion totale dans la zone des effets de SCP-664. Les tests jusqu'à présent n’ont pas encore donné des résultats satisfaisant pour établir si le temps, la distance, ou d’autres facteurs dictent le moment exact de la disparition. Le matériel non vivant, incluant habit et équipement n'est pas affecté par les effets de SCP-664.

SCP-664 est un terme collectif pour tout organisme biologique vivant qui réémerge de SCP-664. Jusqu'à présent, 67 % des organismes biologiques rentrant dans SCP-664 ont par la suite, retourné avec des proportions plus élevées et plus faibles pour les organismes respectivement “sapients and non sapients”. À ce jour, le temps enregistré entre la disparition et le retour est de 43 secondes au minimum et 142 au maximum.

Le retour des instances de SCP-664-1 n'ont pas été en mesure jusqu'à présent de fournir une description de leur expérience pendant leur période d'absence.

En ██/██/1999, les tests de routines d’ADN de D-48120 a produit une concordance avec le chercheur Daniel Ambridge, employé de la Fondation depuis 1972, actuellement engagé dans l’étude de SCP-████. Les deux ont été placés sous surveillance secrète. En ██/██/1999, D-48120 a été assigné au test de SCP-664. En ██/██/1999, le chercheur Ambridge a demande un transfert d’affectation a SCP-664, qui a été approuvé a la suite d’une consultation avec le Groupe de Surveillance Interne ███ ███ ██████ de la Fondation. Apres l’entrée par D-48120, et son non retour ultérieur à 300 jours, le Chercheur Ambridge a été détenu pour être interrogé.

Interview 664-12A, extrait
Présent : Chercheur Daniel Ambridge, Doctor Jennifer Stephenson.

Ambridge : Je suis heureux que vous soyez intervenu quand vous le deviez, et non avant. Je m’étais inquiété de ce qu’il m'aurait arrivé si vous l’aviez stoppé.

Stephenson : Vous voulez dire D-48120?

Ambridge : C’est exact. Moi-même, devrais-je dire. Il ne me faisait pas confiance au début. Le croiriez-vous ? Mais ça n’a pas pris beaucoup de temps pour le convaincre, partageant quelque-uns de nos souvenirs que personne d’autres connaissent, concernant cette fille Karen, à propos de certain crime que nous conaissons que personne d’autre connaisse, sur quelque petits détails désagréables que j’ai honte d’avouer maintenant. J’étais un homme désagréable à l’époque, destiné à mourir . Tout ce retournement de situation m’a donné un nouveau départ et une longueur d’avance pour faire quelque chose de bien de ma vie. Je suis heureux d’avoir eu l’opportunité.

Stephenson : Décrivez-moi encore ce que vous avez vécu suivant votre entré dans SCP-664.

Ambridge : Que puis-je ajouter? C’était il y a longtemps, mais je m’en souviens assez bien. Un moment, je suis là, dans la vieille école avec le moi plus âgé debout avec ses collègues, surveillant et attendant avec un professionnalisme froid, cachant la collusion que je savais qu’il y avait. Tous ces jours dans ma cellule avec lui me parlant de chaque petits détails de la Fondation, ce que j’avais besoin de faire quand je suis sorti de l’autre côté, comment je devais agir et penser. C'était beaucoup à encaisser.

Mes excuses, vous me demandiez sur ce qui s’est passé quand je suis passé à travers ? J'ai bien peur que ce soit comme pour tous les autres : juste le vide. Mais la façon dont j’en suis sorti ,c’était différent, je vous l’accord. Un moment la, le suivant nu et j’ai affreusement froid, tombant dans la charrette à foin, comme mon moi plus âgé l’a décrit, tous les petits détails. J’ai trouvé quelques habits et je me suis rendu à █████, et la chère vieille Elsie était là comme il l'avait dit. Une étrangère pour moi alors, bien sûr, mais elle m'a accueilli et de là, j'ai suivi le chemin qu'il m'avait tracé, jusqu'au jour où j'ai réalisé que je ne pouvais plus dire où j'avais fini et lui avait commencé. C’était mon tour de remplir cette moitié d’histoire. Et ma chère Elsie, elle n’a jamais su que j’ai eu de l’aide pour entrer dans son coeur, que je savais que notre vie ensemble était destinée. Excusez-moi un instant.

Mes excuses de nouveau. Il ne faut pas être émotif, je sais. Puis-je demander, pourquoi personne ne m’arrêté ? Si vous why did nobody stop me? Si vous avez surveillé tout ce temps, vous deviez sûrement savoir que je le préparais, I was preparing him, lui fournissant d’information, à propos de la Fondation, à propos de ma vie et de comment travailler son chemin pour devenir moi about my life and how to work his way to become me. Je l'ai chargé de tant de secrets. Wouldn't all that be far too much of an unacceptable information breach?

Stephenson : Je ne suis pas en mesure de dire.

Ambridge : Oui, bien sûr. Je peux toujours faire des hypothèse. Je suis heureux de constater que la Fondation se soucie davantage de préserver la causalité que d'assurer leur secret.

Stephenson : De nouveau, Je ne suis pas en mesure de dire.

Ambridge : Donc que va-t-il se passer maintenant ?

Stephenson : Je ne suis pas en mes-

Ambridge : D'accord, Je comprends. J’ose dire que je n’ai pas à me plaindre. Tous les classes-D n’ont pas la chance de devenir un vieil homme. Merci. Et je le pense sincèrement, merci énormément pour tout.

Document 1969-121-FB042-6, localisé dans les archives de la Fondation, formerly of the Foundation Precursor ███████ ███████████████ ██████ (███).

Classe d’incident : non confirmé, non expliqué.

Évènement : À 2h du soir le jeudi 14 mars, 1969, un homme blanc âgé de 20-25 ans a été observé apparaitre dans les airs approximativement 30 metre au-dessus du sol d’un champ proche de ███████████, en Pennsylvanie, aux États Unis. L’homme a été observé par un certain Monsieur Dan McBriar, dans la charrette à foin duquel il aurait atterri. M. McBriar a signalé l'incident aux forces de l'ordre locales, mais l'homme inconnu n'a pas pu être localisé lors de la tentative d'arrestation.

L'homme inconnu est toujours en liberté et a été désigné comme personne d'intérêt 0001192.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License