Le cabinet d'Emuwren Dmark

SCP-XXX-FR : Bébé dangereux

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de Menace : Rouge

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les instances de SCP-XXX-FR doivent être conservées "in vitro". La salle de confinement doit être constamment stérilisée afin d'éviter la profusion de SCP-XXX-FR-1. Tout membre entrant dans la salle de confinement doit être muni d'une combinaison hazmat.
Lorsqu'un cas d'épidémie est recensé, la FIM Beta-7 ("Chapeliers Maz") doit être immédiatement dépêchée sur les lieux. L'instance de SCP-XXX-FR à l'origine de l'épidémie doit être retrouvée et confinée et les instances de SCP-XXX-FR-1 déjà nées doivent être récupérées par la Fondation et se voir administrer des amnésiques de classe-C.

Description : SCP-XXX-FR désigne un ensemble d'embryons humains. La Fondation détient actuellement quatre (4) instances de SCP-XXX-FR, aucune instance de SCP-XXX-FR n'a encore atteint le stade de nourrisson. Ces embryons auraient été créés par un ordre proto-sarkique d'extrême-Orient ("La voie rouge") à partir de cadavres de [DONNÉES SUPPRIMÉES] et d'un vi[DONNÉES SUPPRIMÉES]. Au cours de son développement, SCP-XXX-FR produit constamment des instances de SCP-XXX-FR-1 à un rythme de 3 cellules par heure en moyenne, fréquence de production qui tend à augmenter avec le temps.
SCP-XXX-FR-1 désigne des cellules-œufs créés par SCP-XXX-FR, capables de se déplacer dans l'air et de contaminer presque n'importe quel type de tissus biologiques humain (pouvant inclure, les poumons, l'intestin, une artère, le cerveau etc.) peu importe le sexe du porteur. Dès lors que la cellule-œuf est implantée, l'instance de SCP-XXX-FR-1 se développe à une vitesse anormale, atteignant le stade de nourrisson en moins de 6 heures. Ce développement extrêmement rapide est souvent à l'origine de dégâts mortels pour le porteur selon la zone où se développe SCP-XXX-FR-1. Le développement d'une instance de SCP-XXX-FR-1 ne semble pas nécessiter que le porteur soit en bonne santé ou même vivant. En raison de la volatilité de SCP-XXX-FR-1, ces instances sont extrêmement contagieuses et souvent à l'origine de petites épidémies. Les porteurs de SCP-XXX-FR sont repérables par la présence d'une multitude de boutons sur la peau servant à faire évacuer des instances de SCP-XXX-FR-1.

De plus, les différentes observations tendent à montrer que les instances de SCP-XXX-FR-1 sont issues des cellules mortes et mutées de SCP-XXX-FR, d'où une certaine diversité génétique parmi les enfants issus de SCP-XXX-FR-1. Cependant, il devient évident que le nombre de SCP-XXX-FR-1 conçus risque d'augmenter considérablement avec le développement des instances de SCP-XXX-FR. De plus, il est encore impossible de prévoir à quoi ressemblera le stade final des instances de SCP-XXX-FR et ses conséquences. Des mesures ont été prises dans l'éventualité d'une menace trop importante.

Les enfants issus de SCP-XXX-FR-1 naissent avec une foi sarkique innée et ainsi qu'une maîtrise partielle de la langue sarkique, il a été jugé, qu'en raison de leur comportement extrême, les enfants issus de SCP-XXX-FR-1 doivent se voir administrer des amnésiques de classe-D. La Fondation n'a recensé qu'un cas d'enfant né avec des mutations anormales (décédé).

Addendum XXX-1 : Voici une liste des différents cas d'infectés listé par ordre chronologique jusqu'à l'incident du 27 décembre.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Fujian, Chine
Statut : Décédé le 14/10/████
Premier cas recensé. L'infectée était porteuse d'une instance de SCP-XXX-FR. L'autopsie a montré une multitude de blessures internes dues au développement de 21 instances de SCP-XXX-FR-1 dans son organisme. La victime serait morte de multiple hémorragies internes.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Homme
Lieu : Fujian, Chine
Statut : Décédé le 15/10/████
L'infecté était porteur de 3 instances de SCP-XXX-FR-1 logées dans l'avant bras, le colon, et la veine cave. Mort suite à une crise cardiaque.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Homme
Lieu : Fujian, Chine
Statut : Décédé le 18/10/████
L'infecté était porteur de 1 instance de SCP-XXX-FR-1 logée dans sa boîte crânienne. Mort suite à de multiples AVC.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Kep, Cambodge
Statut : Décédé le 12/09/████
L'infectée était porteuse d'une instance de SCP-XXX-FR. 33 instances de SCP-XXX-FR-1 ont été retrouvées dans son organisme. La victime s'est suicidée par pendaison.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Kep, Cambodge
Statut : Décédé le 13/09/████
L'infectée était porteuse de 2 instance de SCP-XXX-FR-1 logées dans la trachée et le dos. La victime est morte par asphyxie.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Kep, Cambodge
Statut : Vivante
L'infectée était porteuse de 1 instance de SCP-XXX-FR-1 logé dans l'utérus. L'enfant a pu se développer et naître sans causer de dégâts.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Homme
Lieu : Kep, Cambodge
Statut : Décédé le 13/09/████
L'infecté était porteur de 2 instances de SCP-XXX-FR-1 logé dans le rectum et le pied-droit. La victime est morte d'une hémorragie anale.

Nom : Inconnu
Sexe : Femme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Décédé le 21/08/████
L'infecté était porteuse d'une instance de SCP-XXX-FR ainsi que plus de 100 instances de SCP-XXX-FR-1, il s'agit du cas recensé le plus violent. Le cadavre était beaucoup trop endommagé pour procéder à une quelconque analyse. Le cadavre a été incinéré pour des raisons de sécurité.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Homme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Décédé le 21/08/████
L'infecté était porteur de 17 instances de SCP-XXX-FR-1. La victime est morte suite à de multiples hémorragies.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Homme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Décédé le 21/08/████
l'infecté était porteur de 24 instance de SCP-XXX-FR-1. La victime est morte suite à de multiples hémorragies.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Décédé le 22/08/████
l'infectée était porteuse de 9 instance de SCP-XXX-FR-1, la victime est morte d'un AVC.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Homme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Vivant
l'infecté était porteur de 3 instances de SCP-XXX-FR-1 logées dans le scrotum, les muscles abdominaux et dans la moelle épinière. La victime a pu être sauvée par les médecins de la fondation. La victime est cependant devenue stérile et paraplégique.

Nom : Otto Z████ (Agent)
Sexe : Homme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Vivant
Durant l'inspection d'un bâtiment suspecté d'être la cachette de la Secte "La voie rouge", l'agent Otto Z████ à été attaqué puis infecté dans la cuisse par une instance de SCP-XXX-FR-1. Il a pu être sauvé sans incident.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES] (D-1821)
Sexe : Homme
Lieu : Bihar, Inde
Statut : Décédé
le sujet D-1821 fut contaminé durant le transport de l'instance de SCP-XXX-FR. 2 instances de SCP-XXX-FR-1 se sont logées dans le ventricule gauche et dans le cervelet. Les dégâts causés dans le cerveau étaient beaucoup trop importants. Le sujet D-1821 fut euthanasié.

Nom : [DONNÉES SUPPRIMÉES]
Sexe : Femme
Lieu : Bhimdatta, Népal
Statut : Décédé le 27/12/████
l'infectée était porteuse d'une instance de SCP-XXX-FR. Cependant, il semblerait que la victime se soit jetée dans la rivière Kosi, le corps a finalement été récupéré 3 mois plus tard. Entre temps, de nombreux cas de contamination ont été recensé le long du Kosi.
La Fondation a pu recenser 56 victimes, 31 sont décédés, 22 ont pu être sauvées, 3 ont été portées disparu (probablement décédé), il s'agit de la plus grosse épidémie de SCP-XXX-FR-1 recensée.
Une large campagne de désinformation fut immédiatement menée par le Département de Censure et de Désinformation, prétextant "une exposition à des produits chimiques extrêmement dangereuses".

Cette liste n'est plus mise à jour depuis le 02/01/████

Lien image :
Régiment
D-2517
SCP-XXX-FR-1
SCP-XXX-FR-4

notation: 0+x
IMG_20190329_145815.jpg

Spécimen de SCP-XXX-FR-1 flouté.

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les spécimens de SCP-XXX-FR-1 doivent être confinés séparément dans des terrariums de 10x7x7cm constamment fournis en lumière et en déchets organiques. Aucun système de vidéosurveillance, ou tout autre objet capable de donner naissance à une instance de SCP-XXX-FR-2 n'est autorisé dans l'enceinte de la salle de confinement. En cas d'apparition d'une instance de SCP-XXX-FR-2, ceux-ci doivent être au plus rapidement scellés dans un casier hermétique à la lumière. Aucune instance de SCP-XXX-FR-2 ne doit être conservée dans un format numérique.

Tout test sur SCP-XXX-FR doit être au préalable approuvé par un membre du personnel de niveau d'accréditation 3 ou supérieure.
En cas de manifestation d’un spécimen de SCP-XXX-FR-1 (accidentelle ou volontaire), une analyse minutieuse de l'entité doit être menée afin de détecter tout signe de l'apparition d’un nouvel attribut avant d'être confinée.

Si un membre du personnel est touché aux yeux par SCP-XXX-FR-3, une énucléation doit être pratiquée dans les plus brefs délais.

Description : SCP-XXX-FR-1 est une espèce de crustacé. Les spécimens sont caractérisés par un comportement très peureux et méfiant. La Fondation détient actuellement cinquante-trois (53) instances de SCP-XXX-FR-1.
Les spécimens de SCP-XXX-FR-1 se nourrissent principalement de lumière via leur exosquelette.
En absence de lumière, ceux-ci peuvent se rabattre sur des déchets organiques ou sur du cannibalisme.

Lorsque l'image d’un spécimen de SCP-XXX-FR-1 est capturée sur une photo, une vidéo, un reflet ou tout autre support capable d'intercepter une image de SCP-XXX-FR-1 (désigné en tant que SCP-XXX-FR-2), SCP-XXX-FR-2 va reproduire une réplique de SCP-XXX-FR-1 distinct du spécimen originellement capturé. Les divergences allant de l'apparition d’une simple tâche, à celle d’un nouvel attribut.

Au contact de la lumière, une instance de SCP-XXX-FR-2 peut donner naissance à un spécimen de SCP-XXX-FR-1 à partir de l'image contenue dans le support. Durant la naissance d’un spécimen de SCP-XXX-FR-1, l'imitation contenue dans l’instance de SCP-XXX-FR-2 s'anime et se décolle du support. L'entité qui en résulte garde les mutations présentes sur l'image de SCP-XXX-FR-2.

SCP-XXX-FR-3 désigne une substance produite par les spécimens de SCP-XXX-FR-1 à partir d’une dissolution de leurs mues. Elle est sécrétée en grande quantité sous l’effet d’un stress intense et peut être projetée vers la menace comme arme de défense. Au contact de la peau, SCP-XXX-FR-3 provoque une brûlure équivalente à celle d’un coup de soleil. Cependant, au contact de l'œil, SCP-XXX-FR-3 peut transformer la rétine de la victime en instance de SCP-XXX-FR-2 (pour plus de détails sur le déroulement des événements qui suivent l'infection, consultez l’Addendum-XXX-B).

Les premiers spécimens SCP-XXX-FR-1 a été découverte pour la première dans la Forêt [DONNÉES SUPPRIMÉES] en 2004. Les enquêteurs ont découvert dans une cabane non loin des lieux, un ordinateur abandonné et carbonisé. Certaines données ont pues être préservé, parmi lesquels, trente-quatre (34) instances de SCP-XXX-FR-2, ainsi qu'un logiciel nommé "make_a_motherfucker.exe" (SCP-XXX-FR-4). Ce logiciel est capable de concevoir des instances de SCP-XXX-FR-2 à partir d'une image d'un animal quelconque. Cependant, en raison d'une perte conséquente de données, le logiciel récupéré n'est plus apte à créer des instances de SCP-XXX-FR-2.

13262802714_80114ce991_b.jpg

Ordinateur contenant originellement SCP-XXX-FR-4.

Addendum-XXX-A : Journal de tests notables sur SCP-XXX-FR-2

Instance Support Description de l'image Résultat
SCP-XXX-FR-2-1 Photo numérique haute définition instance dotée d'un exosquelette noir, semble être un crustacé Spécimen de SCP-XXX-FR-1 semblable à l'image de SCP-XXX-FR-2-1, Tout premier spécimen de SCP-XXX-FR-1 aperçu. Classifié SCP-XXX-FR-1-1
SCP-XXX-FR-2-10 Vidéo de mauvaise qualité L'instance ne semble pas avoir de nouvel attribut Spécimen de SCP-XXX-FR-1 doté d'une petite tentacule de 3 cm sous l'abdomen. Classifié SCP-XXX-FR-1-4
SCP-XXX-FR-2-17 Photo de SCP-XXX-FR-1-4 Aucune divergence perceptible par rapport à SCP-XXX-FR-1-4 Spécimen de SCP-XXX-FR-1 identique à SCP-XXX-FR-1-4, les attributs semblent transmissibles à la descendance. Classifié SCP-XXX-FR-1-5
SCP-XXX-FR-2-5 Reflet dans un miroir de poche Exosquelette vert Spécimen de SCP-XXX-FR-1 doté d'une couche de mousse sur son exosquelette, servant probablement à mieux conserver l'énergie. Classifié SCP-XXX-FR-1-16
SCP-XXX-FR-2-21 Photo numérique en 480p instance doté d'une large trompe Spécimen de SCP-XXX-FR-1 ayant la capacité de projeter SCP-XXX-FR-3 à une distance de 15 mètre par sa trompe en très grosse quantité. Classifié SCP-XXX-FR-1-19
SCP-XXX-FR-2-7 Photo papier instance doté d'ailes Premier spécimen de SCP-XXX-FR-1 volant recensé, malgré une certaine lenteur. Classé SCP-XXX-FR-1-27
SCP-XXX-FR-2-26 Photo capturée par un téléphone portable l'instance ne semble pas avoir de nouvel attribut Spécimen de SCP-XXX-FR-1 capable de sécréter constamment SCP-XXX-FR-3. Classifié SCP-XXX-FR-1-34
SCP-XXX-FR-2-30 Vidéo d'une caméra de surveillance ayant accidentellement filmé une specimen de SCP-XXX-FR-1 l'instance ne semble pas avoir de nouvel attribut Spécimen doté de 2 glandes au niveau des mandibules, servant de foyer à bactéries de la peste bubonique
SCP-XXX-FR-2-33 photo numérique en 144p Instance difficilement discernable Spécimen de SCP-XXX-FR-1 doté d'une bouche et d'un œil humain sur l'abdomen, ainsi que d'une pince de constitution semble à celui d'un os humain

Addendum-XXX-B : Rapport d'expérience avec SCP-XXX-FR-3

Interviewé : D-2517
Interviewer : Dr Arold
Avant-propos : SCP-XXX-FR-3 a été administré au sujet D-2517 au niveau des globes oculaires. Des interviews ont été menées régulièrement afin de comprendre les effets de SCP-XXX-FR-3

Interview Jour 1
<Début de l'Interview>
Dr Arold : Jour 1 après l'administration, sujet D-2517, comment vous sentez vous ?
D-2517 : Euh… bah j'ai encore un peu mal aux yeux, mais je me sens mieux maintenant.
Dr Arold : Aviez vous remarqué quelque chose d'étrange ?
D-2517 : Boarf… Pas spécialement. Ah si, maintenant j'ai comme des traces qui persistent dans les yeux, vous savez comme quand on regarde trop longtemps la lumière.
Dr Arold : Ces traces ont elles une forme spéciale, ou autre ?
D-2517 : Non pas vraiment, je remarque surtout qu'elles commencent à rapetissir.
<Fin de l'interview>

Interview Jour 3
<Début de l'interview>
Dr Arold : Jour 3 après l'administration, sujet D-2517, que c'est il passé depuis la dernière fois ?
D-2517 : Ah ! Attendez (le sujet tourne sa tête sur le côté) Ah c'est bon je vous vois !
Dr Arold : Que vous arrive-t-il ?
D-2517 : Les tâches dans mes yeux ont noircies, elles ont pris la forme d'une espèce de… crustacé, je ne sais pas.
Note : Le sujet n'a pas été informé de l'existence de SCP-XXX-FR-1
Du coup, je ne vois plus rien dans ma vision centrale
Dr Arold : Autres choses ?
D-2517 : Bah, quand je regarde une source de lumière trop longtemps, j'ai l'impression que les tâches bougent.
<Fin d'interview>
Note : Les différentes informations collectées laissent à penser qu'une instance de SCP-XXX-FR-2 est apparu dans la rétine du sujet

Interview Jour 5
<Début de l'interview>
Dr Arold : Jour 5 après l'administration, Sujet D-2517, co-
D-2517 : Je n'ai plus de tâches dans les yeux ! Je peux voir à nouveau.
Dr Arold : Pardon ?
D-2517 : Je me suis réveillé ce matin et la tâche a disparu ! J'ai bien cru qu'elle n'allait jamais partir.
Dr Arold : Je vois, auriez aperçu des changements ou autres ?
D-2517 : Euh, bah j'avais remarqué que les tâches bougeaient beaucoup hier soir, et qu'elle gagnaient en volume. J'avais eu un peu peur.
<Fin de l'interview>
Note : Au vue des derniers événements, je demande à ce que des interviews soient menés quotidiennement. -Dr Arold
Demande accordée

Interview Jour 6
<Début de l'interview>
Discours de clôture : [Petit résumé sur ce qui s'est passé par la suite]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License