Rapport de Tests 318
notation: 0+x

Note : Les interviews ont été menées en déroulant des parties de SCP-318-1 en plaçant le parchemin ouvert sur une table à la vue d'une caméra. Regarder l'archive vidéo 318-2 pour visionner l'interview originale. Toutes les interviews de ce document ont été traduites en français moderne pour simplifier la lecture. Seuls des extraits d'interviews sélectionnées sont présents ici – pour la retranscription complète, se référer au document 318-█ .


Interviewer : Dr. J█████
Date : ██/██/20██
Sujet : SCP-318-1-27
Langage originel : Latin
Notes : Les réponses du sujet sont bien calligraphiées, dans un style d'écriture typique des écrits Européens du 13ème siècle.

<Début de l'interview>

SCP-318-1-27 : Je vois que j'ai été déplacé. Quel est cet endroit ? Qui êtes vous ?

Dr. J█████ : Vous pouvez m’appeler Dr. J█████. S'il vous plaît, donnez votre nom, pour l'enregistrement.

SCP-318-1-27 : █████ ███████, ravi de faire votre connaissance.

Dr. J█████ : Et quand êtes-vous né?

SCP-318-1-27 : Je suis né en l'an de grâce 12██, et ai été consigné à cette forme vingt-huit ans plus tard.

Dr. J█████ : Vous dites que vous avez été "consigné à cette forme" – étiez-vous toujours en vie lorsque vous avez été converti par SCP-318 ?

SCP-318-1-27 : Bien sûr. Si je ne l'avais été, mon âme n'aurait pu être stockée ainsi.

Dr. J█████ : Pouvez-vous décrire le processus de conversion, de votre point de vue ?

SCP-318-1-27 : J'ai quelques souvenirs de cet événement, mais c'est à la fois brouillé et extrêmement déplaisant. Je préférerais parler d'un autre sujet.

Dr. J█████ : S'il vous plaît, décrivez vos souvenirs du processus de conversion.

SCP-318-1-27 : Pouvons-nous parler de quelque chose d'autre, s'il vous plaît ?  Combien de temps s'est-il écoulé depuis la dernière fois que j'ai été ouvert?

Dr. J█████ : Si vous ne répondez pas à la question, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour nous assurer de votre coopération.

SCP-318-1-27 : Très bien. Lorsque le couvercle de la boite "MATERIA" s'est fermé [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Dr. J█████ : C'était intéressant, merci.

SCP-318-1-27 : Quels événements se sont récemment produits dans le monde?  Mes précédents détenteurs prenaient soin de me tenir au courant des événements.

Dr. J█████ : J'ai peur que le temps alloué à cette interview soit écoulé.  Peut être la prochaine fois.

<Fin de l'interview>


Interviewer : Dr. H█████
Date : ██/██/20██
Sujet : SCP-318-1-12
Langage originel : Japonais archaïque, dialecte et calligraphie correspondant au 16ème siècle.

<Début de l'interview>

SCP-318-1-12 : Merci – il est bon de voir et entendre à nouveau.

Dr. H█████ : S'il vous plaît, expliquez moi. Pourquoi ne pouviez-vous ni voir ni entendre?

SCP-318-1-12 : Vous ne savez pas ? Non, vous n'êtes pas l'un de nos détenteurs habituels, et ce n'est pas notre maison. Où suis-je, qui êtes vous, et comment suis-je arrivé ici ?

Dr. H█████ : Vous pouvez m'appeler Dr. H█████, et ceci est un centre de recherche. Malheureusement, le monastère où vous résidiez précédemment a été détruit dans un incendie, il n'y a eu aucun survivant à part des parchemins comme vous, que nous avons récupérés pour la conservation et l'étude. Maintenant, pourquoi ne pouviez-vous ni voir ni entendre? 

SCP-318-1-12 : Lorsque nous sommes enroulés, nous sommes coupés du monde extérieur. Sur de courtes périodes, cela peut être silencieux et relaxant, mais on se sent vite seul lorsque l'on reste roulé trop longtemps. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été ouvert, et c'est un vrai soulagement d'être connecté au monde à nouveau.

Dr. H█████ : Je crois que je comprend. Donc, est-ce que la surface sur laquelle vous êtes enroulé affecte votre capacité à voir et entendre ?

SCP-318-1-12 : Pas de ce que je sache.

Dr. H█████ : Merci, numéro douze, vous avez été très utile. J’attends avec impatience notre prochaine interview.

SCP-318-1-12 : S'il vous plaît, ne me refermez pas tout de suite – vous venez juste de m'ouvrir. Je veux voir ! S'IL VOUS PLAIT NE FERle texte n'est plus visible à partir de ce point car le Dr. H█████ finit de rouler SCP-318-1-12.

<Fin de l'interview>


Interviewer : Dr. F█████
Date : ██/██/20██
Sujet : SCP-318-1-135, anciennement D-5██████
Langage originel : Français moderne

<Début de l'interview>

Dr. F█████ :S'il vous plaît, décrivez ce que vous avez vu, entendu, ressenti, goûté, et senti.

SCP-318-1-135 : [CENSURÉ]

Dr. F█████ : S'il vous plaît, répondez à la question, 135.

SCP-318-1-135 : Ou sinon quoi, vous allez encore me tuer ? Allez y, espèce de [CENSURÉ].

Dr. F█████ : Comme le sujet refuse de répondre aux questions, je vais maintenant procéder directement aux tests de stimulation. D-2██████, s'il vous plaît, amenez moi le chariot qui est juste là.

Un chariot est amené dans le champ de vision de la caméra, contenant un certain nombre d'objets dont du papier de verre, un long allume-feu électrique, une paire de ciseaux, un scalpel, des pipettes graduées, plusieurs béchers contenant divers liquides dont de l'eau, de l'encre, de l'acide nitrique, [DONNÉES SUPPRIMÉES], et un rouleau de serviettes en papier. Dr. F█████ prend un bout de papier de verre 100 grains.

SCP-318-1-135 : Ooh, un chariot, très effrayant. Du papier de verre?  Qu'est ce que -

Dr. F█████ : Test de frottement.

Dr. F█████ frotte le papier de verre contre SCP-318-1-135 durant environ cinq secondes.

SCP-318-1-135 : OH !  HÉ ! [CENSURÉ] !

Dr. F█████ : S'il vous plaît, décrivez la sensation que vous venez d'éprouver.

SCP-318-1-135 : Frottez ce [CENSURÉ] de papier de verre sur vos [CENSURÉ] et dites-moi ce que vous ressentez!

Dr. F█████ repose le papier de verre dans le chariot, et prend une paire de pinces crocodile reliées à un générateur de tension ajustable.

Dr. F█████ : Le sujet compare la sensation à l'application de papier de verre sur les parties génitales.

SCP-318-1-135 : C'est une expression, espèce de [CENSURÉ].

Dr. F█████ attache les pinces crocodile sur les coins opposés de SCP-318-1-135.

Note : pour des raisons de brièveté, le sommaire des résultats des autres tests de stimulation sont en bas de ce document.

<Fin de l'interview>


Interviewer : Dr. F█████
Date : ██/██/20██
Sujet : SCP-318-1-138 (Anciennement D-4██████)
Langage originel : L'interviewer parle en anglais moderne. Le sujet était illettré, et communique par des images. Sûrement à cause du handicap cognitif du sujet, ces images sont souvent de qualité moindre, ressemblant à des dessins d'enfants.

<Début de l'interview>

Dr. F█████ : Bonjour numéro 138. Comment vous sentez vous ?

SCP-318-1-138 : <Dessin de "visage souriant">

Dr. F█████ :Très bien. Je vais effectuer quelques tests, pour voir comment vous réagissez à différentes choses.

SCP-318-1-138 : <Image d'un bonhomme en bâton souriant et portant une blouse de laboratoire, tenant un Erlenmeyer dans une main et ce qui semble être SCP-318-1-138 dans l'autre>

Dr. F█████ : Oui, à peu près.

Dr. F█████ applique 0.5 mL d’acide nitrique concentré sur un coin de SCP-318-1-138.

SCP-318-1-138 : <Gribouillis chaotiques, composés majoritairement de lignes dentelées>

Dr. F█████ applique 0.5 mL d'hydroxyde de sodium concentré sur un autre coin de SCP-318-1-138.

Dr. F█████ : Puis-je avoir votre réaction?

SCP-318-1-138 : <Après un délai d'environ 15 secondes, l'image d'une main humaine effectuant un geste obscène apparaît>

<Fin de l’interview>


Résultat des tests de stimulation

Interviewer : Dr. F█████
Sujet : SCP-318-1-135
Stimulus appliqué : Papier de verre 100 grains, appliqué énergiquement pendant 5 secondes
Réponse du sujet : Le sujet exprime un fort mécontentement, et décrit la sensation comme le frottement de papier de verre sur de la peau nue.

Interviewer : Dr. F█████
Sujet : SCP-318-1-135
Stimulus appliqué : Stimulation électrique, courant continu et alternatif, avec plusieurs réglages.
Réponse du sujet : Au début, le sujet n'a ressenti aucune autre sensation que la pression des électrodes. Au fur et a mesure que le courant et le voltage augmentent, le sujet ressent une sensation de picotement, qui s'est transformée en sensation de brûlure lorsque le courant a significativement augmenté la température du papier.
Note : Certaines des tensions appliquées étaient suffisantes pour causer une grande douleur à un humain vivant. Apparemment le ressenti du sujet se base sur les effets sur le papier plus que les effets que cela aurait sur de la chair humaine.

Interviewer : Dr. F█████
Sujet : SCP-318-1-135
Stimulus appliqué : Impact avec un marteau en acier, effectué trois fois sur la section déroulée de SCP-318-1-135
Réponse du sujet : Le sujet rapporte de légères sensations de pression, mais rien de vraiment inconfortable.

Interviewer : Dr. F█████
Sujet : SCP-318-1-135
Stimulus appliqué : Feu, créer à partir d'un allume-feu au butane disponible dans le commerce, appliqué brièvement sur un des coins du sujet jusqu’à l'extinction complète.
Réponse du sujet : Durant la stimulation, le sujet a produit beaucoup de mots incohérents, éparpillés hasardeusement. La calligraphie durant cette partie est grandement dégradée, rendant la plupart des mots illisibles. Après cela, le sujet a rapporté une douleur continuelle, comparant l'expérience avec le fait d'avoir une extrémité en feu.
Note : Le niveau d’inconfort devrait être utile dans la collaboration de sujets non-coopératifs, mais une méthode moins destructrice serait préférable.

Interviewer : Dr. F█████
Sujet : SCP-318-1-135
Stimulus appliqué : Eau, deux applications de 0.5 mL chacune, appliquée sur une zone brûlée d'un des tests précédents et une zone intacte.
Réponse du sujet : Le sujet rapporte une sensation d'engourdissement dans les zones trempées par l'eau, et les mots et dessins crées dans cette zone sont très délavés et distordus. Au fur et à mesure que l'eau sèche, le sujet rapporte le retour d'une sensation normale, cependant la zone brûlée ne retourne pas à des niveaux inférieurs d'inconfort.
Note : Un résultat intéressant – l'eau semble agir comme un anesthésiant. Plus de tests sont recommandés.

Interviewer : Dr. F█████
Sujet : SCP-318-1-135
Stimulus appliqué : Eau, sujet complètement saturé.
Réponse du sujet : Le sujet ne répond plus, et reste totalement insensible à tout autre stimuli même après que le papier ait complètement séché.
Note : Il semblerait que SCP-318-1-135 aurait pu faire l'expérience d'une mort par overdose d’anesthésiant.

Interviewer : Dr. T█████
Sujets : SCP-318-1-136 et SCP-318-1-140
Stimulus appliqué : Les deux sujets sont déroulés et placés à un mètre de distance l'un de l'autre, leur face d'écriture visible entre eux.
Réponse des sujets : Les sujets engagent une conversation, utilisant des personnages d'environ deux centimètres de haut.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License