Gnath's Wonderful Wurld
rating: 0+x

A la demande générale, je crée cette liste de stéréotypes de mauvais auteurs afin d’informer la communauté. Au cas où le ton d’écriture n’aurait pas rendu ça assez clair, vous ne voulez pas être l’un d’entre eux. :)

Avertissement: Ce document est censé être une analyse ironique de genres courants de mauvais nouveaux membres. Aucun d'entre eux n’est dirigé vers qui que ce soit de particulier, et c'est sensé être amusant, pas offensant.

Je ne tolérerai pas l’utilisation de ces stéréotypes à l’encontre de membres du site. Si vous le faites tout de même, vous serez certainement réprimandé et/ou banni par le Staff pour rudesse envers d’autres membres. Je me répète, cet essai n’est pas là pour se moquer d’un individu ou d’une communauté spécifique, et est formellement destiné à faire rire.

- Mackenzie


L’Adolescent Emo

Je suis nul pour écrire, mais c’est la seule chose que je puisse faire. Je hais ma vie.

Les Adolescents Emos apparaissent sous des formes très différentes, de l’évidente à la subtile. Tandis qu’un SCP basé sur des paroles de chansons de Linkin Park est assez inratable, ce stéréotype s’applique plus généralement à n’importe quel auteur qui suinte vraiment la dépression et l’angoisse existentielle. Les Emos vont souvent essayer de s’attirer la sympathie des autres en se rabaissant eux mêmes, ou en clamant que personne ne les comprends, eux ou leurs terribles, terribles conditions de vies. Quand l’article qu’ils ont proposé se fait exploser en critiques, on peut généralement aussi voir quelque chose du genre :

Je suis désolé d’être aussi mauvais. Je vais aller me tuer.

Il n’y a rien de grave à rester honnête et humble lorsque l’on commence à écrire au sein d’une communauté avec des standards aussi élevés que la Fondation SCP, mais il y’a une limite au nombre de fois l'on peut exprimer ce genre de choses avant de commencer à énerver tout le monde. Comme j’ai mentionné auparavant dans mon Documentation Guidelines, les auteurs de la Fondation SCP sont souvent plutôt matures, avec une moyenne d’âge des auteurs bien au dessus de 20 ans. Si vous êtes un adolescent (et plus spécialement si vous en êtes un souffrant de problèmes d’angoisse existentielle), ce site n’est probablement pas fait pour vous. Nous ne sommes pas ici pour écouter vos jérémiades, et vous n’allez pas vous attirer de la sympathie en répétant à tout le monde à quel point tout ce qui existe est horrible.

Note: Oui, j’ai réellement vu quelqu’un menacer de se suicider quand son SCP a été downvote. Si vous êtes dans ce genre de cas, vous avez sérieusement besoin d’aide. Immédiatement.

Niveau d’Empathie : 3/10 - Pas mal d’entre nous sont passés par là, mais ça n’excuse en rien ce comportement.
Niveau de Nuisance : 5/10 - Ceux d’entre nous qui sont passés par là n’aiment pas beaucoup qu’on leur rappelle ces moments. Heureusement, la règle "Ne Nourrissez Pas les Trolls" fonctionne très bien ici, et les ramènera dans un environnement plus sympathique une fois qu'ils seront morts de leur soif d’attention.
Capacité à se Racheter : 1/10 - On ne peut souvent rien faire pour eux. Soit ils vont sortir grandi de cette expérience (en faisant ainsi un problème réglé de lui-même), soit ils iront ailleurs. Comme MySpace.

Le Décrocheur de Lycée Scientifique

Pourquoi n’utiliserait-on pas tout simplement un aimant en titane fonctionnant à l’antimatière pour le confiner ?

Tout les membres de cette communauté ne sont pas des scientifiques en aérospatiale ou des biologistes de renom. Néanmoins, la plupart d’entre nous sommes étudiants ou diplômés, et par conséquent relativement intelligent. Plus important, ceux d’entre nous qui écrivent ici ont une assez bonne maîtrise des mathématiques de base, des méthodes scientifiques, et savent comment faire une recherche sur un sujet qu’ils ne comprennent pas entièrement. Le Décrocheur est non seulement quelqu’un de déterminé à écrire un SCP basé sur de la science spéculative malgré son horrible manque de qualification, mais en plus il n’a fait aucun de ses devoirs. Suivent quelques assez bons exemples de ce sur quoi l’on peut tomber en lisant une des abominations bancales laissées par ce genre d’auteur :

  • Utilise des mesures impériales.
  • A une horrible maîtrise des unités du Système International, comme des valeurs impériales clairement converties, ou des mesures absurdes.
  • A une mauvaise compréhension des sciences de base ou des idées complètement erronées du fonctionnement de certaines choses.
  • Utilise des quantités excessives de charabia technique et/ou ne comprends pas que "ton clinique" ne veut pas dire "utiliser autant de mots compliqués que possible".
  • Présente une pseudoscience comme vraie.
  • Ne comprends pas comment le Quotient Intellectuel (QI) fonctionne
  • S'il s’agit de biologie, ne comprends pas que Mère Nature était là en première, et qu’elle est un bien meilleur écrivain d’horreur qu'on ne le sera jamais.

En corollaire, un Décrocheur peut également être quelqu’un persuadé que la connaissance d’un domaine scientifique est plus ou moins génétique :

Mon père est physicien, je sais donc évidemment ce dont je suis en train de parler.

Niveau d’Empathie : 2/10 - Même si parfois des erreurs involontaires peuvent se glisser entre les mailles du filet, la plupart des choses sur la liste qualifiant pour le statut de vrai Décrocheur sont complètement et absolument inexcusables.
Niveau de Nuisance : 9/10 - Peu de choses brisent la suspension d’incrédulité plus sûrement ou complètement que la mauvaise science.
Capacité à se Racheter : 2/10 - Très, très rarement, ces gamins peuvent apprendre un peu de science réelle, mais le plus souvent, la seule solution est d’attendre jusqu’à ce qu’ils aient leurs diplômes.

Le Kamikaze

Hé, les gars, j’ai été accepté sur le site il y a 15 minutes, du coup voila mon premier SCP.

Nous, qui sommes les principaux contributeurs de la Fondation SCP, comprenons et apprécions le fait que des gens puissent être très excités à propos de la Fondation. Après tout, pour pas mal d’entre nous ici, c’est pratiquement notre principale obsession et l’on apprécie de voir que d’autres puissent l’aimer. Nous aimons voir les gens faire des théories, et nous adorons les voir trouver toujours plus d’idées pour contribuer ou améliorer le site et sa communauté.

Ce qui nous inquiète, en revanche, c'est quand un nouveau membre fraîchement arrivé débarque sur le site, sans se soucier des conseils, et se heurte à la communauté avec un article piètrement conçu, piètrement écrit et souvent tissé d’erreurs, qui semble être tombé de l’Arbre des Mauvaises Idées en se cognant à toutes les branches dans sa chute. Si vous vous imaginez un Zéro en train de piquer du nez pendant que son pilote hurle "BANZAI!" à pleins poumon, vous en avez une bonne idée.

La morale de l’histoire est que la Fondation valorise la qualité au dessus de toutes autres choses. S’il vous plaît, prenez le temps de lire tous les guides et les essais obligatoires et pertinents relatifs à votre idée. Soumettez d’abord vos idées et vos ébauches à la communauté, et surtout acceptez les conseils quand on vous en donne, spécialement si ils viennent d’auteurs confirmés. Nous sommes plus que désireux de vous aider à démarrer ici, mais vous devez aussi vous aider vous-même.

Note: Comme j’aime à le dire sur les fils de discussions d’articles ratés, "Quand tu postes quelque chose dans la série principale, tu demandes un jugement sommaire, pas des commentaires." Les commentaires sont ce qui arrive avant de poster la version finale.

Niveau d’Empathie : 1/10 - Avant d’être accepté à la Fondation, il faut avoir lu tous les guides. Ce niveau d’écriture désordonnée est inexcusable.
Niveau de Nuisance : 6/10 - Encore heureux, les gens qui envoient trop vite leur travail sur le site reviennent rarement pour un second tour.
Capacité à se Racheter : 3/10 - Tous les trente-six du mois, on arrive à calmer un de ces enfants, mais la chaleur à laquelle leurs culs sont en feu les fait brûler ou s’écraser durement.

L’Illogiste.

Salut tout le monde. J’écris de la fantasy et je trouve que SCP serait beaucoup plus cool si l’on changeait un peu le format et le ton général.

Un rebondissement intéressant ou une accroche unique sont parmi les meilleurs façons de faire se démarquer votre écrit et lui donner les meilleurs chances de s'imposer. A cet égard, être différent est tout sauf mauvais.

Néanmoins, ça ne signifie pas qu’il n’y a aucune règle universelle et inviolable pour écrire des SCP. Ecrire sans tenir compte du format (quand il n’y a aucune raison légitime de le faire), impliquer une structure organisationnelle complètement différente (comme des Classes-D étant autre chose que des condamnés à mort utilisés comme chair à canon), ou échouer complètement à suivre le ton clinique et l’écriture technique qui sont les marques de fabrique de la Fondation sont des signes évidents que quelqu’un ne sait pas par où et comment se conformer au projet collaboratif. Quand quelqu’un fait ça, cela brise le ton d’un article (et en conséquence la suspension d’incrédulité du lecteur).

Un Illogiste de Type I est quelqu’un victime de sa naïveté, et qui ne sait pas faire mieux. Un Illogiste de Type II est quelqu’un qui connaît la différence, qui sait ce qu’il a fait de mauvais et qui s’en fiche simplement; ce genre de type veut "réformer" le site pour le "mieux" et semble se ficher totalement de ce que les autres puissent en penser.

Niveau d’Empathie : 5/10 - C’est apparemment étonnamment facile à faire quand on prend en compte les centaines de soumissions ratées. La meilleure solution à ce problème est simplement de lire plus d’articles sur le site avant d’essayer de proposer sa contribution.
Niveau de Nuisance : 4/10 - La plupart de ceux qui font des erreurs de ce genre ignore tout simplement les standards, et sont la plupart du temps assez poli quand on les informent de leur erreur et qu’on les corrigent.
Capacité à se Racheter : 6/10 - Un Type I peut se racheter après une quantité de travail suffisante, mais les Type II sont généralement complètement impénitents et leur courte carrière au sein de la Fondation SCP finit souvent par s’achever quand ils partent de frustration ou sont bannis sommairement.

Le Pourri-Gâté

Tout ceux que je connais disent que je suis un grand écrivain.

Un proche cousin de l’Ado Emo, le Pourri-Gâté s’est fait dire par tout le monde qu’il est un excellent auteur. Cela inclut ses professeurs, ses amis, tous ceux qui le suivent sur DeviantArt… Tout le monde saisit bien le problème ici ?

Le meilleur genre de retours sont ceux que l’on obtient de personne qui n’ont pas de relations proches avec vous. Les amis et les professeurs sont là pour vous encourager, croyez vous vraiment honnêtement qu’ils seraient brutalement francs quand quelque chose que vous écrivez n’est vraiment pas terrible ? Associé avec les hauts standards de la Fondation susmentionnés, c’est un désastre attendant son heure, qui finit souvent par :

Pourquoi êtes vous tous si désagréables ? C’est un bon travail, c’est juste un peu différent.

Vous pouvez aussi tomber sur des pépites comme celle-ci de temps en temps :

Mon professeur [de lycée] dit que j’écris à un niveau universitaire. Je peux très bien me débrouiller sans votre aide.

Finalement, quand ils sont confrontés à la terrible réalité que leur SCP a chuté bien en dessous de -30, nous pouvons observer l'État de Rage du Pourri-Gâté :

[juron] vous tous ! Je retourne sur [insérer ici une galerie amateur d’art/d’écriture writing gallery here] ou les gens ne sont pas des connards.

Niveau d’Empathie : 4/10 - Quand l’on est jeune et que l’on a pas encore souffert de coups violent, il est difficile de connaître la différence entre la sympathie amicale et les vraies critiques.
Niveau de Nuisance : 7/10 - Malheureusement, ces enfants ont tendance à dévier un petit peu des limites auxquelles une action administrative peut être engagée contre eux. Encore heureux, ces enfants ont également tendance à ne pas revenir même s'ils sont malveillant au plus profond de leur coeur, et sont donc un problème résolu en une fois.
Capacité à se Racheter : 3/10 - De temps en temps, on peut convaincre un Pourri-Gâté de reprendre un peu son souffle et d’apprendre à accepter les critiques honnêtes, mais ils retournent la plupart du temps dans les trous d'où ils ont rampés. Pour y ajouter un côté positif, l'État de Rage du Pourri-Gâté est hilarant à regarder.


Stéréotypes Mineurs

Ces stéréotypes ne sont pas suffisamment important pour mériter leur propre rubrique, mais ils méritent quand même une mention.

Le Bender

Yeah, well… I’m gonna go build my own theme park, with blackjack and hookers.
— Bender, Futurama episode #2, "The Series Has Landed"

Nommé d’après le personnage de Futurama, un Bender est quelqu’un qui, après avoir échoué à répétition à contribuer avec succés au wiki SCP, décide de créer sa propre branche (qu’il y ait ou non du blackjack et des putes) et invite tout le monde à rejoindre et à contribuer à ce site.

La communauté SCP est une communauté porteuse d’une longue histoire baignée de légende, construite sur les épaules des administrateurs et des membres du Staff, qui ne sont pas seulement de grands auteurs, mais aussi des gens dévoués à continuer à faire fonctionner le site sans accros. Faire fonctionner le système coûte beaucoup d’effort, et il semble donc inutile de préciser que quelqu’un qui est trop impatient pour correspondre aux standards déjà cités n’a que peu de chances de faire fonctionner sa nouvelle branche. La plupart d’entre eux s’effondrent en quelques semaines, voire quelques jours, dès que les gens impliqués décident que ça ne vaudra pas le cout de l’effort.

Note: Les branches du Wiki SCP ayant réussi à survivre, telles que la Bibliothèque du Voyageur et la Coalition Mondiale Occulte, ont toutes été lancées et sont dirigées par des administrateurs en poste du Wiki SCP.

Le Voleur de Popularité

Ici, à la Fondation SCP, en tant que site d’écriture, nous encourageons nos nouveaux membres à être inventifs et créatifs. Si vous êtes ici depuis quelques temps, vous devriez avoir remarqué que les SCP trop ressemblant à d’autres SCP déja existants ont tendance à être descendus en critique. Nous voulons voir de nouvelles choses, des visions uniques du paranormal, et, plus important, des SCP qui volent de leurs propres ailes, sans reposer sur un canon existant.

Le Voleur de Popularité prend deux formes. La première est celle de l’auteur qui n’a littéralement jamais écrit quoi que ce soit de lui même. Ils parleront pendant des heures de nouvelles façons inventives de tuer SCP-682, de choses excitantes à faire avec SCP-914, et débate sans fin de comment nous pourrions déclasser ou au moins rendre plus sûr [[[SCP-173]]. Le premier type peut même aller jusqu’à écrire un conte basé exclusivement sur un SCP populaire, mais ne produira jamais son propre contenu original.

La seconde forme est celle de l’auteur qui écrit un SCP médiocre, mais le lie directement avec pas moins d’une demi-douzaine d’autres SCP. Cela prend la plupart du temps la forme d’un "je propose de le tester contre ces autres SCP" ou plus rarement "ne laissez jamais ces SCP se rencontrer". Une version plus extrème est celle de l’auteur qui édite réellement le SCP populaire existant sans permision et y ajoute un lien vers son propre article.

Le Fanboy/Fangirl

Les Membres et les Contributeurs de la Fondation SCP viennent de toute la planète et de tous les milieux. Il n’est pas déraisonnable de penser que tout le monde a différents goûts et différentes choses favorites. Ce qui est énervant, en revanche, est quand votre principale obsession est la seule chose à propos de laquelle vous passez votre temps à parler.

Hé, est ce que je vous ai dit que j’adore vraiment [insérer un fandom ici] ? Quelqu’un d’autre est il fan de [insérer un fandom ici] ? Pourquoi n’y a t’il pas encore de SCP basé sur [insérer un fandom ici] ? Quelqu’un devrait en écrire un.

Ces nouveaux peuvent aller d’un fandom spécifique à un genre entier en général, mais vont dans tous les cas taper sur les nerfs de tout le monde en parlant sans cesse de rien d’autre que leur obsession personnelle. Si trouvez un SCP qui est une cabine téléphonique interdimensionnelle magique et fait apparaître des monstres qui combattent pour vous, alors vous êtes entièrement dans votre droit d’être suspicieux.

Un sous-type du Fanboy/Fangirl est celui dont le fandom est lié à un membre du site. Ce sont ceux qui pensent que Bright/Clef/Kondraki est l’être le plus formidable qui ait jamais existé et ne peut ni ne vont rater une occasion de lécher les bottes de leur idole à chaque opportunités. Bien qu’ils ne soient pas aussi directement énervant que le Fanboy/Fangirl normal (excepté peut-être pour leur idole), ils sont néanmoins difficiles à gérer et vous laisse vous sentir sales après coups.

Ici l’Ecrivain-Clef, je veux juste intervenir un peu : j’ai déja rencontré de nombreux fans du Personnage-Clef, et presque sans exception, ils sont tous incroyablement énervants. La plupart du temps parce que a. ils me confondent avec mon personnage et s’extasient sur comment j’étais formidable dans bla bla bla, ou b. finit en transformant Clef en Draco in Leather Pants à un point ou je reconnais même plus le personnage sur lequel ils écrivent.

Si vous aimez ce que j’écris, alors n’hésitez pas, complimentez les. Si vous voulez me donner vos critiques à propos de ce que j’écris, alors n’hésitez pas, dites moi ce qui est bien et ce qui est nul. Si vous voulez juste vous extasier à propos de combien c’était cool quand Clef et Dmitri ont pris la route et me montre votre fanart de votre OC et Clef dans leur nid d’amour, alors gardez le pour vous, profondément dans les coins secrets de votre coeur d’ou émerge le véritable amour et ou je n’ai pas à voir ça… à moins que ce ne soit vraiment marrant, là vous pouvez me l’envoyer sur mon Tumblr.

Le Snob Horrifique

Tiré de About the SCP Foundation:

Nos Objectifs

  • Observer des phénomènes surnaturels et développer de nouvelles théories scientifiques baser sur leurs comportements observables.
  • Confiner des phénomènes potentiellement dangereux.
  • Développer des procédures de sécurité pour s’occuper de tous les phénomènes futurs potentiels.
  • Observer, détenir, et détruire n’importe qui ou n’importe quoi cherchant à nous empêcher d’accomplir les objectifs ci-dessus.

L’un des types de nouveaux membres les plus désagréables est celui qui est fortement obstiné et déterminé à downvote tout ce qui n’est pas "effrayant" ou "flippant". Même si il est vrai que ceux qui vous marque le mieux sont ceux qui vous rendent un peu nerveux la nuit, il n’est nul part indiqué que les SCP doivent être effrayants. Certains des meilleurs SCP du site sont simplement inexplicables, nous ne comprenons pas comment ils marchent, et ils nous laissent simplement totalement spéculer. Ne soyez pas cette personne énervante qui downvote automatiquement quelque chose simplement parce qu’elle ne vous effraie pas.

La Mouche du Coche

Ici à la Fondation SCP, nous valorisons les critiques honnêtes de tous nos membres, que vous soyez un auteur ou pas. Evidemment, si vous avez plusieurs SCP populaires à votre actif, les gens sont plus susceptibles de respecter votre avis, mais il n’est pas obligatoire d’être un artiste pour être un critique d’art et même les nouveaux membres peuvent parfois donner de bons conseils.

Ce qui ne passe pas très bien, en revanche, est quand quelqu’un laisse tomber un très, très mauvais conseil, et le fit ressembler à un argument d’autorité. Quelque chose comme :

C’est ok, mais ce dont cet article a vraiment besoin est d’un test croisé avec SCP-173 et SCP-682 et quelques rapports de tests. Tu dois mettre un peu d’humour pour contraster avec le sérieux du reste, peut-être quelqu’un qui tue accidentellement une bonne poignée de chercheurs.

Note: Si vous ne comprenez pas en quoi c’est un mauvais conseil, vous avez vraiment, vraiment besoin de retourner relire les guides.

Le Sous-Traitant

Proche cousin du Voleur de Popularité, le Sous-Traitant est le même genre de problème, venant d’une direction différente. Plutôt que de ne simplement se servir du travail des autres, le Sous-Traitant écrit le minimum syndical de ce qui est nécessaire pour créer un SCP, et attend que la communauté ne le finissent.

Contrairement à la croyance populaire, la Fondation SCP n’est pas un wiki au sens traditionnel du terme, ou chaque article a été écrit par des dizaines de petites mains. Nous voulons voir votre écriture, votre vision, et si vous n’avez pas un article complètement étoffé, alors nous préférons que vous le gardiez pour vous tant qu’il n’est pas près pour le devant de la scène.

Les symptômes du Sous-Traitant peuvent être :

Si vous avez la moindre idée de comment l’améliorer, sentez vous libre de l’éditer.

Aussi bien que :

J’aime cette idée. Tu pourrais l’écrire pour moi ?

Pour répéter : Un effort collaboratif est un effort dans lequel une ou plusieurs personnes ont mis en place des bases solides pour un concept qui pourrait être étendu au delà de la structure qui a été posée. Si vous n’avez même pas quelque chose à proposer en premier temps mais que vous voulez que les autres finissent pour vous, c’est symptomatique de fainéantise.

Le Visionnaire

Proche cousin du Bender, le Visionnaire est quelqu’un qui ne souhaite pas juste contribuer à la Fondation, mais qui veut aussi le faire d’une façon que personne d’autre n’a faite auparavant. Ecrire un SCP ou construire un conte n’est pas suffisant; ils veulent être grand ou n’être rien : des livres, des films, des jeux vidéos, ou d’autres projets impliquant de nombreuses personnes, des milliers d’heures de travail, et parfois même des accords de publication.

Le problème est que ce sont des personnes qui ne peuvent pas écrire, et ces propositions de projets sont leurs derniers recours pour attiser l’enthousiasme après que leur première (ou même leurs plusieurs premières) propositions écrites aient été descendues par la communauté. Ils n’ont souvent que peu ou pas d’expérience dans leur champ d’expertise créative supposé, ne possèdent au mieux rien d’autre que les matières les plus rudimentaires du teaser, et dans les cas les plus flagrants, n’ont même pas de scénario ou d’histoire en tête; dans ces cas ils peuvent aller jusqu’à demander des idées.

Après, ça ne veut pas dire qu’il est impossible de faire un projet créatif hors-site basé sur la Fondation; il y’a une longue et splendide histoire de tels projets recevant — dans certains cas — plus d’attention que la Fondation elle même, comme le jeu pour ordinateur SCP Containment Breach. Dans la plupart de ces cas, cependant, il y’a des pilotes talentueux à la tête du projet, et ils savent bien plus que vendre des vaporwares; c’est pour montrer leurs projets avant d’avoir quelque chose à montrer. Le Visionnaire se réfère spécifiquement aux individus qui prennent de façon très flagrante la parole afin d’attirer l’attention sur eux (pour éviter qu’elle ne se porte sur leur manque de capacité littéraire).

Plus à Venir !

rating: 0+x

Bienvenue dans la fin du monde.

Bon, pas du monde. La planète Terre continue de tourner comme elle l’a fait depuis des milliards d’années.

Et ce n’est même pas non plus la fin de la vie sur Terre. Bien sûr, il y a eu quelques extinctions, mais des tas d’animaux sont toujours vivants, comme les lapins, les dingos et les dauphins. Salut les dauphins !

Vraiment, appeler la simple extinction de 99.9999997% de l’humanité la fin du monde est assez mélodramatique, quand on y réfléchit bien.

Bon, appelez ça la fin du monde tel que nous le connaissons. Toutes les civilisations ont été éradiquées. Tous les humains restant sur Terre sont mort. Il ne reste plus personne.

Sauf que… La Terre n’est pas le seul endroit où peuvent se trouver les humains. La Fondation avait préparé des abris en vue de cette éventualité. Et ainsi, quelques milliers d’humains - des chercheurs, des agents et des membres du personnel de Classe-D - ont été épargnés du désastre. Et après quelques temps, ils sortirent, et regardèrent le monde qui leur restait.

Ils étaient basés sur le Site-23. Quelques retardataires venus d’autres lieux, d’autres abris, arrivèrent ensuite. Mais le Site-23 abritait le plus grand nombre de survivants, et il devint ainsi le nouveau foyer de l’humanité. Et la civilisation recommença de nouveau. Avec la Fondation à sa tête.

Mon dieu.

Ils savaient que de nombreuses éléments de première nécessité seraient perdus ( bien qu’il soit assez peu probable qu’ils aient soupçonnés qu’il en manquerait tant ). Ils travaillèrent donc à rendre les choses plus sûres pour leurs descendants. Les Classes-D furent mis au travail pour la reconstruction (sous divers contrôles mis en place par le Docteur Mann et le Docteur Rights), tandis que les équipes d’intervention menées par des gens comme Clef, Strelnikov et Kondraki éliminaient les nouvelles menaces. Parce que c’est l’univers SCP, et qu’il y a en Australie des choses pires que les dingos. Il y’a des monstres, des anomalies, et toute sorte de choses peu plaisantes. Peu à peu, il rendirent la terre… pas sûre. Elle ne serait jamais sûre, pas avant de nombreuses, très nombreuses années. Mais suffisamment sûre.

Mais il y avait un prix à payer. Le Site-23 fut perdu quand SCP-682 arriva. Pour piéger la créature, ils utilisèrent SCP-184, l’Architecte, pour le perdre dans des tunnels infinis, avec l’Agent Strelnikov comme appât.

D’autres chercheurs devinrent fous et furent bannis. Mann, Kondraki… D’autres, également. Même ceux qui restaient avaient changés. Ils utilisaient bien plus souvent les objets anormaux. Quel était l’utilité de protéger la société, quand la société avait déjà été détruite ?
Il y eut des combats. Des groupes dissidents.

A force, les gens furent séparés en tribus guerrière, et de plus en plus de savoir du passé fut perdu.

C’était il y’a des milliers d’années. L’histoire est devenu la légende. Les chercheurs et les agents qui sauvèrent l’humanité devinrent le panthéon commun de la nouvelle religion (avec des variantes selon le lieu).

Géographie

La géographie reste peu précise, avec quelques lieux définis. La majeure partie du continent australien est plus verte qu’elle ne l’est de nos jours. Le climat a beaucoup changé, et il y a des plaines,des forêts, et même des forêts pluvieuses la où il n y avait que le désert. La civilisation varie beaucoup d’un endroit à l’autre, allant de tribus à peine dans l’âge du bronze au peuple des villes à l’Est, qui est à présent bien ancré dans l’âge du fer (certains ayant même découvert le secret de l’acier).

Le peuple des villes vit, comme son nom l’indique, dans des cités-Etats. Ils font la guerre, commercent, font des alliances, et le plus souvent, se disputent entre eux. Ils sont plus volontaires que les membres des tribus pour explorer les vieilles ruines en quête de trésor (bien que ce soit toujours considéré comme une entreprise très dangereuse et maudite). Ils ont redécouvert les principes de l’agriculture. Ils ont commencés à s’étendre, mais il y a toujours de larges espaces de terres vides à l’est, ce qui signifie qu’ils ne se sont pas beaucoup étendus sur d’autres territoires. Pour l’instant.

Les membres des tribus vivent sur le reste du continent, et sont très divers. Certains sont nomades, tandis que d’autres ont des habitats permanents. Ils ont tendance à éviter les vieilles ruines et les endroits ou vivent les choses étranges. Cela dit, ils sont également bien plus susceptibles de rencontrer de tels choses. Il n’est pas rare de trouver un membre des tribus vendant ses services au peuple des villes.

Il y a aussi des gens habitant les îles entourant l’Australie. Les humains ne sont pas partout sur le point de reprendre leur planète, mais ils ont fait les premiers pas. Whether or not they succeed….

Oh, et un petit mot sur les gens. Les survivants du Site-23 étaient très diversifiés, et ils ont vécu plusieurs milliers d’années en Australie. La pression sélective a fortement fonçé leur peau. Il y a toujours quelques variations, surtout dans la couleur des yeux et des cheveux, mais quasiment tout le monde a la peau sombre.

Après, il y’a un autre endroit important. Personne, ni le peuple des villes, ni les membres des tribus, n’irait au sud de son plein gré. Ce sont les terres de l’Everman. Elles sont patrouillées par les morts vivants, les New Men, et d’autres monstres qu’il a collectionné pendant des années.

Le Panthéon

Les membres du staff senior des temps anciens sont devenus les dieux des temps nouveaux. Certains se sont damnés pour en gagner le titre, d’autres n’ont fait que leur travail, mais on se souvient encore d’eux.

Geyre: Le dieu de la forge et de la technologie, et le chef des dieux. Il est dit dans certaines tribus que c’est lui qui a construit les vieilles villes, puis les détruisaient quand elles ne le satisfaisait pas. C’est commun en particulier parmi les membres des tribus persuadés que toutes les villes sont pécheresses aux yeux du vieux Geyre.

Drakgin: Le dieu du combat et de la guerre. A certains endroits, il est adoré comme le dieu des héros, et ils lui demandent de la force. Ailleurs, il est un dieu maléfique qui apporte la discorde sur le monde. Certains murmurent que le dragon Sikayt était son animal de compagnie, ou sa monture. Certains disent que c’est lui qui a détruit l’ancien monde dans une rage surpuissante.

Kalef: Le dieu du monde inférieur. Les morts vertueux le rejoignent à leur dernier jour. Il règne sur un vaste empire souterrain, sur un trône d’opale. Il est aussi le dieu des richesses. Il est connu pour offrir aux mortels des affaires. Cependant, il sait les tourner à son propre avantage.

Lita: La déesse de la nature. Elle garde les forêts et les champs. Elle est adorée par les chasseurs, les guides des étendus sauvages, et la plupart des membres des tribus. Son totem est une chouette à dents.

Erits, ou Vieille Aggie: Le nom change d’un endroit à l’autre, mais elle est toujours célébrée comme une déesse de fertilité. Les fermiers lui édifient des autels sur leurs champs. Dans les villes, ses temples offrent les services de prêtresses aux hommes solitaires.

Abirt: Le dieu de la mort. Si ceux qui sont morts justes vont à Kalef, les pécheurs vont à Abirt. Quand quelqu’un meurt, il visite en premier le royaume d’Abirt, ou il est jugé.

York: Le saint des voleurs, des tricheurs et des menteurs. York a volé le secret du fer aux dieux, l’a planté parmi les mortels, puis se joua une nouvelle fois d’eux pour qu’il le paie pour trouver le coupable. D’aucuns racontent que la fin du monde fut de son fait, une blague allée trop loin.

Starel: Starel n’est pas un dieu, mais le premier roi. Il a combattu le dragon Sikayt dans le Ceitu Foyer, et ils furent scellés ensemble pour protéger le monde. il est dit qu’un jour, quand les hommes auront le plus besoin de lui, il sortira du Ceitu Foyer, unira les peuples, et les amènera à un âge d’or.

Il y’a aussi bon nombre de dieux locaux. Parfois ils remplacent un dieu du panthéon, parfois ils se rajoutent simplement à eux. Chaque tribu, chaque ville a sa propre version locale du panthéon, sa propre version des événements. C’est juste la forme la plus courante du panthéon.

Monstres et Merveilles

Ce sont des Objets-SCP, essentiellement, ce sont des choses comme la Pataugeoire, l’Architecte, les Crabes Chirurgiens. Les merveilles sont les objets magiques du Bellerverse. Elles sont relativement rare, mais ça ne veut pas dire qu’on n’en entend jamais parler. La plupart des cités-états en ont quelques unes (protégées par les riches et les puissants). Elles peuvent être trouvées dans des ruines, ou dans des ceitus abandonnés. Les survivants en ont apporté un grand nombre en Australie pendant qu’ils avaient encore accès à des moyens de transport.

Les monstres sont, et bien, des monstres. Ils sont des créatures SCP. Imaginez le Cœur des Ténèbres rencontré par une troupe de gardes d’une des cités-états, ou par un groupe de chasseurs d’une tribu. Ils sont dangereux.

Soyez créatifs. Demandez vous quel SCP pourrait être intéressant à rencontrer pour eux. Et souvenez vous que la Fondation SCP n’a pas enfermé toutes les anomalies. Sentez vous libre d’inventer quelque chose, si ça correspond à l’histoire. Hé, peut être que vous avez une idée de SCP que vous ne parvenez pas à mettre dans un article. Mettez la ici !

Ton

Bien, maintenant nous sommes dans la partie la plus importante. C’est, à la base, un ton associé au décor de la Terre Mourante. C’est un vieux décor qui fut grand et prospère, et qui est bien tombé. Au contraire de la plupart des décors de Terre Mourante, celui ci est actuellement en train de guérir, mais tourne toujours autour des mêmes thèmes de la survie, des merveilles de l’ancien monde introduites dans le nouveau. C’est l’épée et la sorcellerie dans un vieux monde. Prenez les histoires de Cugel, par Vance, ou le Cycle des Épées de Lieber. C’est cynique, mais avec les promesses de l’exploration, le sens du merveilleux qui vient avec un monde étrange.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License