Sandbox de GodOfTime

Bienvenue sur ma Sand-box

Salut, et bienvenue dans ma sandbox, où je posterais sûrement à l'avenir les projets sur lesquels je travaillerais. Bon pour l'instant c'est vide et c'est sans doute un peu pathétique.

Je pense que je me concentrerais d'abord sur des traductions, avec pourquoi pas des contes et des rapports SCP dans le futur. Voila, bonne visite et n'hésitez pas à faire des critiques ou à me donner des conseils, étant donné que je débute (mais si t'as pas envie, c'est pas grave…)

Traduction en cours

Lien vers l'original : SCP-551

Objet # : SCP-551

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-551 doit être confiné dans une simple boîte en carton. Celle-ci doit être de taille adéquate pour pouvoir contenir toutes les pièces de SCP-551. La boîte doit être entreposée dans un casier dans l'une des zone de stockage du Site 23 et au moins un (1) membre du personnel de niveau 1 doit être informé en cas de son retrait.

Description : SCP-551 est un puzzle standard de cinq-cent-cinquante (550) pièces, qui devrait représenter, dans sa forme finale, l'image d'une femme seule dans une petite barque, entourée par une mer tempétueuse. Cependant, en raison de la nature des caractéristiques anormales de SCP-551, plusieurs détails de la scène sont inachevés, comme le visage de la femme et [DONNÉES SUPPRIMÉES].

SCP-551 fut trouvé dans l'appartement de ███ ████ après que les autres résidents se soient plaints d'une odeur qui s'échappait par la porte. Le corps gravement sous-alimenté de ███ ████ fut découvert à côté de SCP-551, avec plusieurs pièces toujours serrées dans sa main. À peu près un tiers de SCP-551 était assemblé sur son plancher.

Plusieurs sujets ayant testé SCP-551 ont déclaré que terminer le puzzle semble inimaginable. Les réactions mentales des sujets envers SCP-551 sont diverses, dépendant apparemment moins du puzzle et plus de la personnalité du sujet (voir Addenda 551-1/2/3), bien que les effets de SCP-551 sur la psychologie des sujets ne doivent pas être négligés.

Addendum 551-1
Il est demandé à un membre du personnel de Classe-D standard d'assembler SCP-551. Le sujet passa deux semaines dans une pièce isolée, essayant de finir le puzzle, et s'arrêtant uniquement pour dormir. Le sujet est devenu de plus en plus frustré par sa progression sur SCP-551, et échoua à assembler plus de quarante (40) pièces après cette période. Le sujet s'est mis à dormir de moins en moins durant ses derniers jours de travail sur le puzzle, et fut autorisé à arrêter lorsqu'il [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Addendum 551-2
Il est demandé à un membre du personnel de Classe D avec un passé de comportement addictif d'assembler SCP-551. Le sujet montra au début une attitude distante envers sa tâche, mais après avoir assemblé deux pièces, il sembla devenir anormalement obsédé par SCP-551. Le sujet resta à côté du puzzle pendant des jours, hurlant parfois à propos de son manque de progression. Après une période de quatre semaines, le sujet perdit conscience en raison d'un manque de sommeil et le test fut arrêté. Cent-deux (102) pièces ont été assemblées.

Addendum 551-3
Le Dr ██████, qui a obtenu une note supérieure à la moyenne à un test de QI standard, éprouva du scepticisme à propos de SCP-551 et fut autorisé à le tester. Le Dr ██████ parvint à compléter la majorité du puzzle à l'exception de quelques parties, particulièrement le visage de la femme et [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Malgré sa réussite, le Dr ██████ montra de la confusion au sujet des pièces restantes et adopta une attitude fataliste envers le puzzle, refusant finalement de le compléter après quatre jours.

Addentum 551-4
Une approche basée sur ordinateur fut employée pour l'achèvement du puzzle. Le premier outil utilisé fut un bras mécanisé conçu pour prendre une pièce et la placer sur le puzzle, utilisé avec une caméra et un ordinateur de bureau exécutant un algorithme de traitement d'image. Le logiciel fut amplement testé sur des puzzles normaux ; cependant, lorsqu'il fut chargé de l'achèvement du puzzle, cependant, lorsque chargé de l'achèvement du puzzle, un écran bleu ou une panique du noyau est invariablement provoqué par le scan de la pièce. Une approche de conception intégrée fut décidée, et l'ordinateur fut remplacé par un microcontrôleur chargé de transférer la pièce jointe dans un processeur de signal numérique de traitement d'image ; cependant, la valeur du registre de compte du programme dans tous les processeurs se corrompait dès que le processeur de signal numérique finissait de scanner l'image de la pièce, et à plusieurs reprises, un pic de courant brutal résulta en des dommages sur les processeurs et les autres composants. Les solutions automatisées ont dû, par conséquent, être abandonnées.

tags : danger-sensitif en jouet scp sûr

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License