Hangar du Dr Mox

Rapports

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de Menace : Blanc o

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Les spécimens inactifs de SCP-XXX-FR doivent être conservés dans des mallettes de transport à verrous, stockés dans des salles à l'abri de l'humidité et réfrigérées à -50°C. L'activation d'un spécimen de SCP-XXX-FR doit obligatoirement se faire en extérieur, sauf sur autorisation d'un membre du personnel de Niveau 3/XXX-FR.

Dans le cadre des expérimentations, au moins 10 membres du personnel de sécurité devront être mobilisés jusqu'à la fin de l'expérience, où le spécimen testé devra être complètement éliminé. Le personnel de sécurité devra être muni d'outils tranchants tels que des haches ou des machettes. Dans le cas d'une perte de contrôle du spécimen testé, le personnel sera autorisé à répliquer à l'aide de lance-flammes ou de pulvérisateurs d'azote liquide. Après chaque test, le personnel de sécurité devra enrayer la prolifération du spécimen en procédant à sa destruction en employant tout le matériel pyrotechnique nécessaire.

Toute manipulation des spécimens doit se faire dans un environnement sec et réfrigéré le plus proche possible de 0°C et avec l'aval d'un membre de Niveau 3/XXX-FR.

Description : SCP-XXX-FR désigne un ensemble d'organismes végétaux semblables en apparence à des plantes grimpantes, numérotés de SCP-XXX-FR-1 à SCP-XXX-FR-15 suivant la variété. Les spécimens originaux comprennent les variétés SCP-XXX-FR-1 à 3 et les variétés SCP-XXX-FR-4 à 15 ont été obtenues par la Fondation via des greffes d'autres espèces de plantes. Ces variétés comportent des plantes grimpantes pouvant vivre dans des écosystèmes très différents et sans lien direct d'évolution :
- SCP-XXX-FR-2 est semblable à des Griffes de sorcières Carpobrotus Edulis vivant sur des terres sèches et sablonneuses d’Afrique.
- SCP-XXX-FR-8 est semblable à du lierre de Russie Hedera Pastuchovii vivant en Europe et Asie septentrionale.
- SCP-XXX-FR-13 est semblable à des cœurs de la mer Entada Gigas vivant dans les mangroves d’Amérique centrale.

En dépit de leur apparente ressemblance avec des plantes normales, les variétés de SCP-XXX-FR possèdent une croissance anormalement rapide. Correctement approvisionnés en nutriments, des spécimens ont pu recouvrir une surface de 30 mètres de diamètre en une heure seulement. Leur propagation ne semble pas avoir de limite et peut atteindre des tailles exceptionnelles. Cette croissance accélérée est néanmoins limitée dans le temps suivant la variété. En outre, là où les plantes traditionnelles absorbent par photosynthèse les ondes comprises dans le spectre du visible, les spécimens SCP-XXX-FR absorbent un spectre d'ondes électromagnétiques bien plus étendu. SCP-XXX-FR-1, semblable à du lierre grimpant commun Hedera Helix, absorbe les infrarouges, de 800 nm à 2 µm, et les ondes radios de longueur d'onde comprises entre 20 mm et 40 mm. Cette absorption n'est néanmoins pas totale et renvoie suffisamment de rayonnement pour ne pas être discernable d'une plante normale. Chaque variété possède son propre spectre d'absorption, les rendant utilisables contre différents types de détection telle que ; les radars, les visions infrarouges, les balayages hautes-fréquences, les radiographies ou les détections lasers.

Il est possible de créer un nouveau spécimen en greffant une tige d'un végétal anormal adulte sur une pousse normale peu développée de la même espèce ou d'une espèce similaire. Toutes les tentatives de greffes sur des arbres ou arbustes ont échoué. Seules les greffes sur des espèces ayant besoin d'un support pour proliférer et n'ayant pas de restriction de propagation propre à l'espèce ont pu arriver à terme. Si le greffon représente moins de 60 % du volume de la plante, alors il sera rejeté et le spécimen continuera sa croissance habituelle. Si la greffe représente au moins 70 % du volume total de la plante, alors la souche acceptera le greffon et poursuivra la croissance du greffon en transformant peu à peu la souche originale en tissus identiques à ceux du greffon. Entre 60 % et 70 % le résultat de la greffe est incertain, on pourra observer le refus ou l’acceptation du greffon sans pouvoir le prédire à l'avance.

Les tests ADN ont montré que le génome des SCP-XXX-FR étaient en tout point similaire aux spécimens naturels et des analyses sur les greffes laissent supposer que ces propriétés anormales ne sont pas le résultat d'une mutation, mais de la transmission d'un agent chimique ou biologique qui n'a pour l'instant pas pu être identifié.

Capsule3.jpg

Capsule de SCP-XXX-FR, couvercle fermé et opercules intacts.

Ces propriétés anormales font de ces spécimens des outils de camouflage très efficaces pour des opérations militaires. Déployés sur des infrastructures, ils les rendent invisibles aux systèmes de détections par ondes électromagnétiques, en plus d'offrir un camouflage optique. Les spécimens originaux récupérés par la Fondation ont été acquis durant un raid contre un campement de l’Insurrection du Chaos. Les spécimens étaient contenus dans des capsules cylindriques de 8 cm de diamètre pour une hauteur de 25 cm, avec une pointe conique percée de multiples trous, fermés par des opercules en plastique. Les capsules comprenaient une réserve d'eau riche en nutriments, isolée du spécimen, qui pouvait être brisée au moyen d'une bague, libérant le liquide sur le végétal. Si la capsule est enfoncée dans un sol et que l'on brise la réserve de liquide, le spécimen se met immédiatement à pousser en suivant la direction indiquée par la capsule, jusqu'à trouver une surface pour s'agripper.

La création de ces végétaux et des capsules qui les transportent est vraisemblablement à but militaire, mais l’Insurrection du Chaos ne semble pas en être à l'origine. Des aveux de membres capturés ont corroboré cette version, mentionnant que l’Insurrection se fournissait auprès d'un groupe nommé "Hamon Devices". Des recherches supplémentaires ont été lancées afin de trouver un moyen de contrecarrer ce camouflage et débusquer les installations de l’Insurrection du Chaos.

Traductions en relecture

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License