ATELIER TROP OUF STYLÉ de Karnot

Karnot


(Cette description de personnage ne va peut-être jamais voir le site mais je le laisse, ça donne une idée de ce à quoi pourrait ressembler le mien. Si vous voulez l'utiliser dans un conte faites-vous plaisir ^^)

dist.png
ind.png

Nom : Karnot Van Hoerten

Âge : entre 24 et 28 ans2

Nationnalité : Franco-mexicain

Apparence physique : Karnot Van Hoerten est un homme mesurant un mètre quatre-vingt cinq (1,85 m) et pèse soixante kilogrammes (60 kg) avec une peau légèrement bronzée. Il a les cheveux noirs et les yeux gris, et se laisse pousser une légère moustache de temps à autres.
L'assistant Karnot Van Hoerten, quand il se trouve dans les ateliers de la Fondation, s'habille toujours de son bleu de travail, étant donnée la nature de ses travaux, accompagné souvent de tee-shirts représentant divers instruments et composants mécaniques ou électroniques et quelquefois à références "geeks".

Emplacement : Zone-Mem Site-Aleph | Département d'Ingénierie et des Services Techniques

Statut : Assistant en développement robotique et automatisme

Spécialisation : Systèmes d'intervention autonomes pour la sécurité interne

Hiérarchie : Niveau deux (2)3

Personnalité : Karnot Van Hoerten est d'un naturel très calme mais semble réagir précipitamment face à une situation dangereuse. Il n'aime pas beaucoup parler de lui même mais s'intéresse beaucoup (parfois un peu trop) à la vie des autres ainsi qu'à leur travail quand l'occasion de discuter se présente à lui. Cependant, il ne vient que très peu de lui même vers les autres, même pour le travail. Cela lui a valu des reproches de la part de ses collègues et de certains de ses supérieurs, comme quoi il faudrait absolument qu'il "pose la question s'il n'est pas sûr de ce qu'il fait"4. Cela ne l'empêche pas d'être rigoureux dans son travail et de meilleure humeur à la tâche quand de plus grandes responsabilités lui sont données. Aussi, il sait jouer de la clarinette et fait partie d'un petit groupe de musique au sein du Site-Aleph.
D'un point de vue psychologique, l'assistant Karnot semble ne souffrir d'aucun trouble mental, même s'il semble un peu triste lors des longues périodes où il peut rester seul. Ses parents adoptifs sont décédés lors de tests sur un SCP de la Zone-Mem, ce qui a dû aider à son choix de carrière.
Il aime aussi beaucoup les sucettes et est souvent aperçu en mangeant une. Ses préférées semblent être celles au goût cola.

Historique : Karnot Van Hoerten est originaire du nord du Mexique où sa famille (toujours inconnue) l'a placé dans le centre d'accueil pour enfants précaires Hijos Del Sol (aujourd'hui détruit), ne pouvant plus s'occuper de lui. Son nom vient du surnom qui lui a été donné par ses camarades "Carne Note"5. Il fût adopté par un couple de chercheurs d'origine allemande travaillant tous deux dans la Zone-Mem, les docteurs ██████ Van Hoerten et ███ Van Hoerten.
Il a grandit dans l'aile B de l'annexe résidentielle de la Zone-Mem et a passé toute sa scolarité dans une école de la ville de Saint-Mathieu, jusqu'à l'obtention de son baccalauréat technologique, tout cela sans avoir jamais appris ce que ses parents faisaient. D'ailleurs, l'un de ses devoirs en CM1 demandait le métier des parents. Le jeune Van Hoerten a eu 3/20, n'ayant aucune idée de ce que faisaient les siens.6 Tout au long de sa scolarité, il semble vouer une passion particulière pour les automates et la robotique, ce qui est l'une des raisons de son choix de poste actuel.
Note de Karnot Van Hoerten : Je m'y connais aussi assez en beaucoup de types de capteurs, ça me sert beaucoup actuellement.
Lors de sa première année au lycée, il a eu vent de la nature de leur travail mais s'est montré très discret et a insisté pour suivre ses cours à distance tandis qu'il postulait pour travailler au sein de la Fondation. Il a donc passé son baccalauréat et a continué ses études au sein de la Zone-Mem où travaillaient ses parents, où il fût ensuite formé à la maintenance de l'artillerie lourde et légère sur la frégate Le Marteau.
Durant ses 4 premières années en tant que technicien de manutention de l'armement sur le Quai Camecruzac du Secteur 1 de la Zone-Mem au sein du DI&ST (ainsi qu'en partie dans l'Aile C), il s'est spécialisé sur les systèmes de détection (tels que les radars). De là, il s'est de plus en plus intéressé au développement et à la création de matériel automatique pour le confinement des SCP potentiellement dangereux. Il dit vouloir "éviter un maximum de pertes humaines dans le confinement d'un SCP grâce à la robotique".
Note de Karnot Van Hoerten : Franchement, je pense que nous avons beaucoup de SCP potentiellement mortels qui sont encore surveillés et entretenus par des membres du personnels alors qu'une autre alternative plus sûre est possible.
De ce fait, il est aujourd'hui assistant au DI&ST7 parallèlement avec le Département de Manufacture du Site-Aleph, où il crée des améliorations autonomes pour le confinement et la maintenance du confinement de certains SCP avec plusieurs Spécialistes ou Chercheurs suivant le projet traité. Il a beaucoup voyagé de Sites en Sites pour différentes mission partout dans le Monde, qui consistaient la plupart du temps en une assistance sur différentes améliorations de confinement, de SCP plus ou moins dangereux.

Avis du personnel de la Fondation sur l'Assistant Karnot Van Hoerten :
(Mettez ce que vous voulez, faites-vous plaiz mais restez gentil un minimum envers ce p'tit gars)

Travaux


notation: 0+x

À chaque fois qu'il n'avait rien à faire de mieux, Tristan Bailey contemplait sa photo de famille qui se tenait sur son bureau. Sur la photo, Trevor, Tom et lui n'étaient qu'aux environs de leurs 8 ans, se tenant devant un sapin de Noël avec leurs cadeaux en arrière plan. Tom tenait un ornithorynque empaillé avec différentes choses, Trevor portait un livre sur Galilée qui n'était pas du tout pour son âge et Tristan braquait un pistolet Nerf vers la caméra, une fléchette s'y dirigeant directement. Clara, leur mère, se tenait derrière eux, montrant déjà des signes de l'âge sur le visage. À côté d'elle, faisant des oreilles de lapin à Tom, se trouvait leur père, Tyler Bailey. Tyler souriait à l'objectif, arborant une grosse barbe noire et une légère calvitie.

C'était il y a des années. Depuis, pour des raisons de sécurité, Tom, Trevor et Tristan ont grandi éloignés de leur mère. Elle savait qu'ils travaillaient pour quelque chose appelée S & C Plastiques, mais le fait que des physiciens travaillent pour ce genre d'entreprise la rendait perplexe. Quand à leur père…

Tristan fut arraché de ses pensées par un appel Skype de Trevor depuis le Site 19. Bizarrre, pensa-t-il. Il n'est même pas 5:00 au Nevada. Il n'appelle jamais aussi tôt quand il travaille… Une horrible sensation se forma dans le creux de son estomac ; y avait-il une espèce de brèche ? Le DTMU a-t-il explosé ? Est-ce que 447 a touché un cadavre ?!

Tristan ouvra la fenêtre pour trouver Trevor assis à son bureau, souriant bêtement à la caméra. "Joyeuses fêtes, Fréro."

"Joyeuses- Trevor, tu as failli me faire faire une crise cardiaque !" Tristan croisa ses bras et le fusilla du regard. "Tu m'as sérieusement appelé juste pour me souhaiter "joyeuses fêtes" ?"

"En réalité, non. Tom aurait dû appeler, mais il est occupé avec un problème dans l'Empire. Quelque chose à propos de pingouins tueurs qui attaquent des zoologistes de la Fondation." Trevor regarda autour de lui, puis se tritura le pouce inconfortablement. "Je me demandais juste si tu as… déjà salué papa. C'est bientôt Noël."

Tristan se frotta le visage et soupira, regardant l'image à nouveau, puis à sa montre connectée ; il avait une pause de cinq heures aujourd'hui. C'était assez de temps pour rendre visite à papa. "Je le fais aujourd'hui. Merci de me l'avoir rappelé, mec. Comment va ta petite amie ?"

"Transférée au Wyoming," grogna Trevor. "On est toujours en train de gérer l'éloignement, par contre. On pense se voir à Vegas pour les fêtes."

"C'est bien."

Les deux jumeaux continuèrent leur conversation, parlants de sujets divers pendant les quinze minutes qui suivirent, jusqu'à ce que le superviseur de Trevor Bailey passa devant son poste de travail et il fut forcé de fermer le logiciel de tchat. Soupirant, Tristan se leva de son fauteuil et sortit de son bureau, se mettant en route pour aller voir son père.


Tyler Bailey, l'inventeur du Déploiement de Transit Multi-Universel, s'assit dans son fauteuil en lisant le dernier numéro des Weekly World News quand un toquement se fit entendre à sa porte. L'homme de 70-et-quelques années se leva, se dirigeant vers la porte et attrapa un wakizashi qu'il gardait pour repousser les voleurs ou pire. Quand on vit dans une ville comme celle-là, on doit être prudent à propos de ce genre de choses. Il ne savait pas comment utiliser l'épée, mais il avait l'air intimidant et c'est tout ce qui comptait.

Il se pencha contre l'encadrement de la porte, demandant vers la porte. "Qui est là ?"

"Papa, allez," dit une voix familière. "Tu as toujours besoin d'être comme ça ? Ce n'est que moi."

Sourcillant, Tyler Bailey ouvrit la porte pour se trouver face à face avec l'un de ses fils. En fronçant les sourcils, il posa une question. "Comment Abraham Lincoln est-il mort ?"

Sans hésiter, Tristan répondit à cette question et à toutes celles qui devaient suivre. "Abattu par John Wilkes Booth pendant qu'il regardait Notre Cousin Américain au Théâtre Ford. Nixon a démissionné de son bureau en 74, les deux Bush sont toujours vivants et républicains et le Pape Jean-Paul II n'a pas été assassiné. Oui, je viens de l'univers de référence." Il sourit ironiquement à son père, qui lui sourit en retour et baissa l'épée.

Tyler Bailey enlaça Tristan, qui fît de son mieux pour retenir ses larmes de joie. "Bonjour, fiston."

"Hey, papa. Joyeux Noël."


"Je ne m'attendais pas à ce que tu viennes aussi tôt !" Tyler Bailey pouffait alors qu'il faisait bouillir de l'eau pour faire du chocolat chaud. "Je pensais que toi et tes frères ne viendriez pas avant le 23 !"

"J'ai eu un vol en avance," expliqua Tristan en souriant à son père. "Tom doit probablement avoir des problèmes au sud et Trevor a dit qu'il viendra avec sa copine. J'ai eu de la chance."

"Tu as pris l'œil rouge alors ?"

"Ouais. Weiss m'a laissé partir plus tôt juste pour te rendre visite. Elle va bien d'ailleurs ; pas trop mal par rapport à ce truc en 89."

"Bien !" Tyler ria doucement pendant qu'il apportait un chocolat chaud à son fils, s’assaillant face à lui à la table de la cuisine. "Alors, comment vont les affaires au Multi-U ?"

"Papa, tu sais que tu ne devrais pas parler de ce genre de choses, tu n'es plus Commissaire du Département."

"Bah ! La seule raison pour laquelle ce département existe c'est grâce à mon intervention ! J'ai tous les droits d'en avoir connaissance. En plus, je suis toujours un employé."

"Tu es un consultant."

"Peu importe." Tyler Bailey souffla sur son chocolat chaud et sourit à son fils. "Alors, quoi de neuf dans le vieux Sloth Pit ?"

"Vraiment pas grand chose," dit Tristan en haussant les épaule alors qu'il but une gorgée de sa boisson. "Les choses sont devenues agitées l'année dernière à cause de toute cette histoire d'apocalypse maya. Nous étions en train de préparer des plans d'évacuation pour la moitié des États Unis en utilisant le système à portail…"

"Heureux que les mayas aient eu tort à ce propos, hein ?" Tyler gloussa. "D'ailleurs, s'ils avaient eu raison, ils n'ont pas pris en compte les années bissextiles et ce genre de trucs. Si ça avait été le cas, l'apocalypse aurait eu lieu en Février et on se serait tous retrouvés comme des cons."

"Mmm," dit Tristan, regardant sa montre. "Hey, papa, et si on regardait ce film que tu aimes tant ?"

"Lequel ?"

"Tu sais, ce film noir des années 40. Celui que Welles a fait."

Tyler sourcilla. "The Shadow ? Mais tu détestes ce film !"

"C'est Noël. Et puis, que regarderions-nous d'autre ? Une production de Rankin-Bass sur ABC ? La Science de Noël sur Discovery ?"

"Tu gagnes un point," nota Bailey senior, qui se leva et se dirigea vers le salon. "Viens alors. Ça ne te dérange pas de faire le pop-corn ?"

"Pas du tout !" Tristan alla dans la cuisine, vérifiant dans les poches de sa veste. La seringue s'y trouvait toujours et toujours couverte, prête pour ce pourquoi il avait l'intention de l'utiliser. Il poussa un léger soupir et se frotta un œil avant de chercher des sacs de pop-corn dans le cellier.


Il neigeait dehors quand le générique se lança. Tristan sourit à son père alors que le film venait de se terminer, fouillant dans sa poche et regardant sa montre. Les cinq heures étaient presque écoulées, mais il avait encore du temps. "Il était mieux que dans mes souvenirs."

"Hah !" Tyler Bailey frappa des mains et regarda sous le sapin de Noël où tous les cadeaux se trouvaient. "…tu sais fiston, si tu veux, tu peux ouvrir ton cadeau en avance."

"Papa !" Tristan fixa son père. "Je ne peux pas ! Ce ne serait pas juste !"

"Bah ! Je ne le dirai pas aux autres ; tu peux toujours simplement le remballer. Vas-y, jette un coup d'œil." Tristan avança vers le sapin, prenant son cadeau sous forme d'une boite sous celui-ci. Il déplia soigneusement le papier cadeau, puis sourit à la vue de ce qu'il contenait : une édition limitée de la version de Cosmos de Carl Sagan. "Je me souviens à quel point tu adorais cette série quand tu étais enfant. Tu avais… quoi, 5 ans quand elle a débuté ? Mais tu la regardais tous les soirs où elle passait."

Tristan renifla, sourit à son père tandis qu'il sortit son smartphone pour prendre une photo de la collection, pour un besoin futur. "Merci, papa…" Il plongea brièvement la main dans sa poche, avant d'ouvrir ses bras pour une étreinte. Tyler Bailey accepta, serrant fort son fils.

Tyler Bailey étais tellement heureux qu'il ne remarqua même pas la seringue contenant l'amnésique de Classe-A s'enfoncer dans son dos et y être vidée de son contenu. Il ne remarqua même pas qu'il commençait à dormir. Tristan soupira et déposa son père sur le canapé, plaçant la seringue dans un sachet pour matière infectieuse et remballant son cadeau de Noël.

Après quelques nettoyages, tels que celui des tasses de chocolat chaud et débarrassant le bol de pop-corn, il franchit la porte et se mit en chemin vers le portail menant chez lui.


Tristan Bailey recula dans l'univers de référence, semblant comme s'il était sur le point de pleurer tandis que le portail se fermait derrière lui. La Directrice Weiss se tenait là, l'air préoccupée alors qu'elle prit la parole. "Comment allait-il ?"

"Il va bien. Il n'était pas suspicieux comme l'année dernière." Il tendit le sachet pour matière infectieuse à un assistant. "Je présume que je n'aurai pas à écrire un rapport à propos de ça ?"

"À propos de quoi ?" La directrice haussa les épaules. "Vous étiez en train de rendre visite à votre famille, c'est aussi simple que ça." Suite à ses paroles, elle commença à sortir du département. Tristan suivit peu de temps après, s'arrêtant devant une plaque proche de la porte menant à la Chambre du Portail.

CE LABORATOIRE EST DÉDIÉ AU
DR TYLER BAILEY
INVENTEUR DE L'ATMU
1935-1997

Tristan ria doucement à la vue de la plaque, touchant la gravure avant de traverser le couloir, sifflotant un chant de Noël.


Oui je copie grassement Lone (et sûrement d'autres gens mais c'est sur sa sandbox que je l'ai vu) mais faut pas m'en vouloir, c'est pas con d'avoir mis ça ici :
alt + 144 = É
alt + 128 = Ç
alt + 183 = À
alt + 212 = È
alt + 219 = █
alt + 0156 = œ
alt + 0151 = —
alt + 235 = Ù
alt + 0140 = Œ
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License