Reyas
notation: 0+x
2491869953_4a02a94b25_b.jpg

Structure destinée à être convertie en instance de SCP-XXX-FR-1.

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Si une instance de SCP-XXX-FR-1 est découverte par des civils, les individus concernés doivent recevoir un amnésique de classe B et toutes les structures s'apparentant à un château d'oreillers dans un rayon de 150 m autour des lieux de l'incident doivent être saisies par la Fondation. Toute disparition d'enfants doit être présentée auprès du public comme un enlèvement, et les enregistrements et témoignages présents en ligne doivent être supprimés si possible et décrédibilisés sinon.

Comme la construction de châteaux en oreillers est une activité courante chez les enfants, SCP-XXX-FR ne peut actuellement pas être confiné. Cependant, ses conditions d'apparition étant très précises, une grande partie des incidents peuvent être évités en surveillant les festivals et événements prévoyant de grandes structures en oreillers.

Description : SCP-XXX-FR est un phénomène affectant toutes les constructions répondant aux conditions suivantes :

  • L'édifice doit se composer uniquement d'oreillers, de coussins, de matelas et de couettes, et imiter le style d'un château fort médiéval.
  • Il doit avoir été construit par des enfants âgés de 4 à 14 ans.
  • Il doit comporter une ou plusieurs entrées, cloisonnées à l'aide d'une couverture, et l'intérieur du château ne doit pas être visible depuis l'extérieur.

SCP-XXX-FR ne se manifeste que pour les constructions au volume supérieur à 40m³. Si la structure est laissée intacte durant vingt-sept (27) jours, un accès se crée vers une galerie beaucoup plus volumineuse, constituée des mêmes matériaux. À partir de cet instant, la construction est désignée instance de SCP-XXX-FR-1. Les galeries des instances de SCP-XXX-FR-1 sont constituées d'un enchaînement de salles faiblement éclairées par des veilleuses, et se rejoignent toutes en un même point (voir rapports d'exploration). Ces galeries sont indétectables depuis l'extérieur de la structure et creuser le sol ne les révélera pas.

Parfois, un ou plusieurs hommes (désignés instances de SCP-XXX-FR-2) émergent de la structure peu après sa construction, portant une armure et un heaume constitués d'oreillers et brandissant une arme, souvent une frite de piscine. Les hommes tentent de capturer les enfants de 4 à 14 ans à vue, et s'ils n'en trouvent pas ou qu'ils sont hors de portée, retournent rapidement à l'intérieur de la structure. Ils n'interagissent habituellement pas avec les autres entités, sauf si elles se montrent menaçantes, auquel cas ils utilisent leur arme. À proximité de SCP-XXX-FR-1, une telle arme est tranchante et dangereuse. Au fur et à mesure que l'individu s'éloigne de la structure, elle tend à se comporter de manière non-anormale. Les instances de SCP-XXX-FR-2 sont le plus souvent des hommes barbus et à forte musculature.

Addendum : Tentative de capture d'une instance de SCP-XXX-FR-2
Le 5 Juin 2017, l'équipe du Dr Vicat est parvenue à capturer une instance de SCP-XXX-FR-2 ; au fur et à mesure que les agents l'éloignaient de son instance de SCP-XXX-FR-1 d'origine, elle subissait un vieillissement accéléré. L'instance est finalement décédée à une distance de 50 mètres de la construction, avant toute tentative d'interrogatoire. Son arme et son armure, une fois qu'elles lui ont été enlevées, se comportaient de manière normale. Après la mort de l'instance, son cadavre s'est rapidement décomposé. Les tentatives d'interrogatoire suivantes furent menées à proximité de la structure, mais aucune des instances ne s'est montrée coopérative.

Pourquoi l'instance a vieilli aussi vite reste un mystère, mais une meilleure question est de savoir d'où elle vient. Soit ces "chevaliers" apparaissent dans les tunnels puis disparaissent quand ils ont fini leurs affaires, soit ils vivent et gardent les enfants quelque part là dedans. Et la meilleure façon de le découvrir sera d'aller vérifier par nous-mêmes. - Dr Vicat

12510905903_afc73c559f_b.jpg

Photographie prise par l'Agent Quer à l'intérieur des galeries de SCP-XXX-FR-1.

Addendum 2 : Rapport d'exploration
Le 10 Juin 2017, une équipe d'exploration constituée des Agents Marc Febvre, Guillaume Quer et Jean Lévy a été envoyée à l'intérieur d'une instance de SCP-XXX-FR-1. L'Agent Febvre menait l'expédition, tandis que l'Agent Lévy était responsable des communications radio, et l'Agent Quer disposait d'un appareil photographique.

L'équipe a progressé dans la galerie pendant quinze minutes. Celle-ci croisait plusieurs autres galeries similaires. L'équipe a finalement atteint une cavité maintenant considérée comme l'origine de SCP-XXX-FR. Ci-dessous, retranscription des communications entre l'équipe et le Dr Vicat à cet instant.


Durant le retour, les agents ont emprunté une galerie différente que celle traversée à l'aller, comme demandé par le Dr Vicat. Ils ont émergé dans un jardin à ███████, en Corée du Sud, d'un fort en oreillers géant. L'appareil photographique de l'agent Quer ne contenait aucune image du château. Aucune autre anomalie n'est à signaler.

Addendum 3 : Dans le but de pouvoir approcher le château décrit par la première expédition (désigné SCP-XXX-FR-3), les équipes d'exploration sont désormais vêtues de manière à imiter les armures des instances de SCP-XXX-FR-2. De cette façon, elles peuvent approcher de la structure sans éveiller la curiosité de ses habitants. Cette méthode s'est révélée efficace, et a permis de dresser un portrait topologique et anomalogique précis de l'emplacement. Ci-dessous, les notes du Dr Sirc après plusieurs explorations sous couverture.

Au cours des mois suivants, la Fondation parvint à établir des relations pacifiques avec les habitants de SCP-XXX-FR-3. Plusieurs membres de la Fondation furent invités à des "banquets", qui furent une occasion de mieux comprendre l'origine de l'anomalie SCP-XXX-FR, d'examiner les parties de la structure précédemment inaccessibles, et de rassembler des données sur le roi cité par le Dr Sirc. Les données sont disponibles ci-dessous, en accord avec votre niveau d'accréditation.

Addendum 4 :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License