Ryuden - rapports/modifications/recherches d'idées de SCP... Et vive la Fondation !

Nouvelle version du rapport sur SCP-XXX-FR : le "Voile"

Objet # : SCP-XXX-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Sûr

Procédure de confinement :

En raison de sa nature, SCP-XXX-FR ne peut être déplacé, mais son cas est placé sous la supervision d’une équipe scientifique du Secteur 19. L’entrepôt désinfecté dans lequel il se situe a été interdit d’accès à tout le personnel non autorisé. Afin de garder le contrôle de la zone, l’entrepôt a été placé sous le contrôle d’une société de démolition factice, créée par la Fondation SCP. Tout test mené sur SCP-XXX-FR, via des sujets humains ou animal, doit se faire sous la surveillance d’une équipe de sécurité, pour prévenir tout comportement violent, effet inhérent à SCP-XXX-FR. L’équipe scientifique et de sécurité doivent toutes deux intervenir dans le cadre du quatrième effet de SCP-XXX-FR, ce dernier en constituant toute la dangerosité. De plus, après une première exposition à SCP-XXX-FR, les sujets humains doivent être suivis par un psychiatre et subir un examen médical complémentaire.

Dans le cas des victimes de SCP-XXX-FR, leur corps doit être brûlé après que leur dossier ait été archivé par le Secteur 19. Chaque dossier doit contenir un rapport d’autopsie et des photos. La procédure est la même pour les sujets de test qui subiront le quatrième effet de SCP-XXX-FR. Les témoins sur place et qui sont déjà passés par SCP-XXX-FR se sont vus administré un amnésique de Classe-A après le recueillement de leurs témoignages. L’utilisation de SCP-XXX-FR a été envisagé dans le cadre du traitement de tout personnel malade a été envisagé, mais malgré certaines spécificités de SCP-XXX-FR - notamment son quatrième effet encore trop peu compris et jugé imprévisible – l’idée est à ce jour rejetée.

Description :

Découvert dans un entrepôt désaffecté le 05/01/2018 en France dans la ville de ██████, SCP-XXX-FR se présente sous la forme d’une anomalie de forme rectangulaire, 1m70 de haut pour 1m de large, et translucide. Difficile à observer à l’œil nue, on remarque néanmoins des ondulations dans l’air qui déforment légèrement le paysage. De face, on peut observer ces ondulations, de côté SCP-XXX-FR est invisible. La particularité de ce SCP est de guérir toute maladie et blessure de tout sujet (humain et animal) qui le traverse.
Afin de clarifier le cas de SCP-XXX-FR, un nom précis a été attribué à chaque effet : Absorption – Découpage – Traitement – Purge.
Lors du premier effet, l’Absorption, le sujet touche SCP-XXX-FR et se voit être tiré vers l’intérieur. Le sujet entre alors dans un état de lévitation à quelques centimètres du sol. Comme pour ce qui compose SCP-XXX-FR, on peut observer que le sujet est entouré, à la manière d’une enveloppe fine, de cette même déformation du paysage. Le sujet ne semble pas, au premier coup d’œil, avoir changé, mais on remarque ces mêmes ondulations qui permettent de distinguer cette enveloppe. Le sujet est juste assez déformé pour pouvoir repérer ces ondulations, mais ces dernières ne gênent pas l’observation des effets de SCP-XXX-FR. A noter que, lors des tests menés sur SCP-XXX-FR, un des sujets était habillé et attaché à un harnais. Rien ne pouvait faire sortir le sujet, et ses vêtements et le harnais sont simplement tombés au sol. Les vêtements ont « glissé » du sujet. Il en résulte que lors d’un test, le sujet doit être nu.

Suite à l’Absorption, vient le deuxième effet, le Découpage. Une fois passé SCP-XXX-FR, le sujet est divisé en plusieurs parties, des tranches contenant chacune une partie du corps du sujet. Comme après l’Absorption, chacune de ces tranches est entouré d’une enveloppe fine, reliée les unes aux autres jusqu’à SCP-XXX-FR. Le Découpage présente, du plus proche au plus loin de SCP-XXX-FR, la tranche avec le squelette complet ; la tranche avec le réseau de nerfs, le cerveau et les yeux ; la tranche avec le réseau de veines, la tranche avec les organes internes, et enfin la tranche avec la peau du sujet. On observe que chacune des tranches bouge de manière simultanée. Les sujets de test ont décrit leur ressenti quand ils étaient dans ces enveloppes. Cependant, aucune affirmation ne permet de déduire précisément la structure de SCP-XXX-FR. Les sujets de test ont décrit l’extérieur étant trouble, comme observé à travers un verre d’eau.

Vient ensuite le troisième effet qui, grâce aux tests et aux témoignages, est nommé le Traitement, et dont le fonctionnement a pu être attentivement observé. Lors du Traitement, les sujets ont dit avoir ressenti une violente douleur. Certains sujets serraient les dents et fermaient les yeux, d’autres ouvraient la bouche pour crier, mais aucun son ne pouvait être entendu. A cette douleur, il faut ajouter l’observation de ce qui ne peut être décrit que comme de petits « éclairs » bleu, apparaissant sur les parties du corps visées lors du Traitement. Durant le Découpage, on peut observer précisément l’intérieur du sujet selon la tranche choisie. Le Traitement agit sur les maladies, blessures corporelles, ainsi que toute difformité physique. Si ces dernières sont visible à l’œil nu, le cas de maladies à l’image d’une grippe ne peut être vérifié qu’à la suite d’un examen complémentaire. Si l’on prend le cas d’un cancer, celui-ci peut être observé être soigné et disparaître du corps du sujet avant de sortir de SCP-XXX-FR.

Cependant, dans le cas du Traitement, des limites ont été observées lors des tests. Celles-ci se situent sur les sujets présentés à SCP-XXX-FR. Comme indiqué précédemment, lors d’un test, SCP-XXX-FR n’a pas traité des vêtements. A cela se rajoute tout type de métaux et matériaux organiques à l’image du bois. Tous ces éléments sont passés à travers SCP-XXX-FR sans le moindre effet. Néanmoins, dans le cas des métaux, l’action n’est pas la même pour des objets déjà présents à l’intérieur des corps des sujets. Cela se traduit par la présence de prothèses, qu’elles soient en métal ou en plastique. Si une est présente à l’intérieur du sujet, elle disparaît, comme digérée. Cela s’applique également à tout ce qui est plombage et couronne. Mais cette disparition est compensée par l’action de SCP-XXX-FR durant le Traitement. Quand une prothèse est digérée, SCP-XXX-FR en compense le manque, par la recréation de la partie manquante en puisant dans la matière restante du corps du sujet. SCP-XXX-FR a pour but de recréer le corps. Dans le cas d’un os manquant remplacé par une prothèse, cette dernière est elle-même remplacée par un nouvel os créé à partir de la matière osseuse restante dans le corps du sujet. Le tout passe par un rééquilibrage de la matière osseuse. Ce processus est le même pour un membre amputé, et peut amener à des complications pour les sujets, une complication mise en avant par les examens médicaux. Néanmoins, si on considère le fonctionnement de SCP-XXX-FR, le sujet est considéré comme traité et guéri.
De plus, suite au test qui a mis en avant le quatrième effet de SCP-XXX-FR, on peut supposer ce que deviennent les maladies, blessures et éléments artificiels ; SCP-XXX-FR les emmagasine avant de les relâcher lors de ce qui est nommé la Purge. Mais avant d’expliquer cet effet, il est nécessaire d’en mettre en avant un autre, secondaire au Traitement. C’est rapport à cela qu’un suivi psychologique est requis. Après un premier passage à travers SCP-XXX-FR, tous les sujets ont ressenti une forte envie d’y être à nouveau exposé. Un effet de dépendance survient, amenant une situation de manque à la manière d’une drogue. Selon les témoignages, cette dépendance est plus forte à mesure qu’un sujet est exposé à SCP-XXX-FR, et peut, à terme, être fatal lors de la Purge.

La Purge n’est pas une étape suivant directement le Traitement, mais survient à un moment encore difficile à déterminer avec précision. L’énergie accumulée des maladies et blessures traitées se déverse sur le sujet, et celui-ci développe à ce moment un grand nombre de difformités physiques et est atteint d’un grand nombre de maladies diverses. La survie du sujet ne dépasse pas la minute. Il n’a pas été établi, à l’heure actuelle, combien de temps est nécessaire pour le déclenchement de la Purge, aucun signe avant coureur (changement d’apparence, couleur, ou même bruit) ne permettant de savoir quand elle risque de se produire. Ces éléments sont concluants avec ceux des examens des autres corps trouvés dans l’entrepôt.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License