La boite du Dr. Skeledenn

Opération Neuvième Soleil

Objet # : SCP-18#-FR

Niveau de Menace : Vert _

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-18#-FR-A est actuellement entreposé dans le casier #714 du bloc K de l'entrepôt A113 au Site Kybian. L'objet en lui-même ne nécessité aucun confinement particulier mais toute utilisation doit être strictement notifiée au régisseur du bloc K pour des raisons d'archivage. Bien que SCP-18#-FR-B n'ait jamais affecté le système électrique jusqu'à présent, tout test impliquant l'objet doit être réalisé dans une cage de Faraday afin d'éviter toute perturbation d'ordre électromagnétique.

Description : SCP-18#-FR-A est une boule à neige d'environ 10 cm de diamètres comprenant également un socle en bois de bouleau de 3,5 cm de haut. Le globe de verre est remplit d'un fluide inconnu dont les propriétés optiques sont à mi chemin entre l'eau liquide et l'air à pression ambiante. Le verre en lui-même ne semble correspondre à aucune technique de soufflage connu et semble s'apparenter à une variété transparente d'obsidienne1 d'après les analyses optiques. Le globe a manifesté une résistance surprenante aux chocs, résistant à des chutes de plusieurs mètres. Au centre du globe se trouve une petite maison de style islandais, elle aussi en bois de bouleau. La sculpture a été exécutée de main de maitre et l'objet regorge de petits détails semblables à ceux d'une vraie maison islandaise (toit en gazon, carreaux aux fenêtres…). On peut notamment remarquer la présence de nombreux symboles s'apparentant à des galdrastafirgravés sur les murs de la maison et le socle de l'objet (voir Addendum-18#-1 pour plus d'informations).

Contrairement à la majorité des autres boules à neige, aucune particule n'est en suspension dans le fluide présent à l'intérieur du globe. Quand l'objet est secoué, le fluide va spontanément se ioniser et émettre une lumière iridescente. Au même moment, des portions de l'air ambiant dans un rayon de 15 m vont également s'ioniser et émettre une lumière semblable à celle des aurores boréales de couleur semblable à celles présentes dans le globe. Il a été à ce jour impossible de découvrir l'origine ou la nature des rayonnements à l'origine de l'effet. Néanmoins, le phénomène (désigné sous le nom de SCP-18#-FR-B) n'émet que dans le visible et l'infrarouge et ne représente donc aucun danger pour l'homme ou les appareils électroniques. D'autre part, la magnitude de la lumière émise ne correspond pas à celle qui devrait normalement être produit par l'ionisation des gaz de la basse troposphère. Par conséquent, les "aurores" produites, en plus d'être sensiblement plus petites que leurs homologues naturelles, présentent des couleurs notamment impossibles à obtenir dans la nature, tels que le violet ou le bleu. Il ne semble pas y avoir de logique dans la succession des couleurs, celles-ci changeant en permanence. Le phénomène est généralement décrit comme étant extrêmement beau et relaxant par les témoins. D'autre part, il a à ce jour été impossible de déclencher SCP-18#-FR-B par l'intermédiaire d'une machine.

Dans environs 20% des occurrences de SCP-18#-FR-B, le sujet de test ayant SCP-18-FR-A en main sombrera dans un état proche du sommeil paradoxal. Environs une dizaine de minutes plus tard, le sujet se réveillera de lui-même sans aucune séquelle. Celui-ci déclarera généralement avoir été témoin d'une scène de la vie quotidienne d'une petite fille. Les infrastructures et les rares calendriers aperçus durant la transe (désignée SCP-18#-FR-C) ont permis de dater les apparitions dans les années 20 environs. Les sujets ont également constaté une perception exacerbée des couleurs durant SCP-18#-FR-C, dont certaines qu'ils ont déclaré n'avoir jamais vu avant. Les évènements semblent suivre une structure linéaire et ne pas se répéter. Aucune instance de SCP-18#-FR-C n'a été observée depuis le 21/12/████ (voir Addendum-18#-3).

SCP-18#-FR-A a été retrouvée dans la maison de Þórokatla ██████████ en 201█ lorsque la nouvelle infirmière de celle-ci a accidentellement pris en main SCP-18#-FR-A en voulant prendre un livre sur une étagère, déclenchant accidentellement SCP-18#-FR-B. Prise de panique, elle appela les forces de l'ordre qui alèrtèrent immédiatement l'antenne de la Fondation de Reikjavik. Une équipe fût déployée sur place moins d'une heure plus tard et les témoins furent immédiatement amnésiés suite à une erreur de communication entre le personnel sur place et la base de Reikjavik. Alors que tout espoir d'interoger les témoins semblait avoir disparu, il est apparu que la dose d'amnésique administré à Mme ██████████ n'avait en réalité eu aucun effet notable sur sa mémoire hormis une légère migraine et un état de confusion passager. Cependant, le fait que la témoin soit atteinte de la maladie d'Alzheimer à un stade relativement avancé a grandement limité la récupération d'informations quant à son passé.

Addendum 18#-1 : Liste des symboles trouvés sur SCP-18#-FR-A

Addendum 18#-2 : Interview de Þórokatla ██████████

Addendum 18#-2 : Liste des évènements SCP-18#-FR-C observées par la Fondation

douk douk

1/0,

Informations de niveau 4 :

Shtock shglehyo kè, zefllatlyo è.

Ou que tu sois, je reviendrais.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License