Trad SCP 318
notation: 0+x

Objet #: SCP-318

Classe : Sûr

Procédure de Confinement Spéciales : SCP-318 doit être contenu au centre d'une chambre d'au moins 5m x 8m x 5m, reposant sur un élévateur hydraulique permettant l'inspection du dessous de l'appareil.  La porte de ce confinement doit être verrouillée en toutes circonstances, avec un accès autorisé à tout membre du personnel possédant une accréditation de niveau 3 ou supérieure, si un membre du personnel possédant un niveau d’accréditation 2 ou inférieure désire y accéder il doit obtenir l'accord d'un membre du personnel possédant un niveau d’accréditation 4 ou supérieure.

Les instances SCP-318-1 doivent être gardées complètement enroulées, excepté durant les phases de test, et stockées dans une réserve sécurisée.  Dérouler ou communiquer avec SCP-318-1 est complètement interdit en dehors des tests, et tout le personnel interagissant avec SCP-318-1 doit être soumis a des examens psychiatriques régulier durant au moins un mois après la dernière interaction.

Description : SCP-318 ressemble à une petite version d'une presse rotative, avec une grande panoplie d'appareils rajoutés a divers endroits.  L'appareil est principalement composé d'une variété de bois, avec des parties métalliques faites à base de laiton, de bronze, de fonte ou de fer forgé, de cuivre, d'acier, et d'aluminium.  SCP-318 mesure approximativement 3,5m de large, 6m de long, et 2m de haut.  Une description physique plus complète peut être trouvée dans l'Addendum 318-02.

Lorsqu'un humain vivant, ou un cadavre d'un humain décédé dans les 6 heures, est placé dans la zone d'entrée et le couvercle refermé, SCP-318 s'active, utilisant une source d'énergie indéterminée.  Les caméras placées à l'intérieur avec les sujets de test n'ont pas pu être récupérées, mais les vidéos retransmises avant leur destruction montrent [DONNÉES SUPPRIMÉES], accompagnées des voix des sujets conscients, audibles pour les observateurs à l'extérieur de l'appareil.  Durant le processus, les couvercles des deux boites se verrouillent de sorte à ce qu'une force suffisante à leur ouverture causerait inévitablement des dégâts à SCP-318.  Des tests utilisant cette force sont actuellement en attente de confirmation.

SCP-318 reste actif environ cinq (5) minutes par utilisation, le temps exact dépendant de la corpulence et la forme physique du sujet.  Après que SCP-318 se soit stoppé, tout les couvercles se débloquent, le sujet de test n'est plus présent dans la boite d'entrée, et un « rouleau de parchemin » (désigné comme SCP-318-1) est présent dans la boite de sortie.  SCP-318-1 prend la forme d'une bande de papier de sept pouces (17.8 cm) de large et de deux pieds (60.1 cm) de long, enroulé autour d'un goujon de bois noir émaillé de un pouce (2.5 cm) de diamètre et de huit pouces (20.3 cm) de long.  Le goujon et le papier semblent complètement normaux, des tests on révélé la présence d'ADN humain (correspondant à celui du sujet transformé) dans le papier.

Ce parchemin contient la mémoire et la conscience du sujet de test, qui est toujours capable de communiquer lorsque SCP-318-1 est au moins partiellement déroulé en faisant apparaître des dessins ou du texte sur le papier.  Ces marques apparaissent seulement sur la face interne du papier lorsqu'il est enroulé, et conservent généralement l'écriture et le talent artistique du sujet, la qualité du dessin augmente considérablement lorsque SCP-318-1 est capable de « voir » ce qu'il dessine.  Les sujets stockés dans les instances SCP-318-1 semblent avoir la capacité de ressentir le parchemin comme si il s'agissait de leur corps, exprimant ce qui correspondrait à de la douleur lorsque le papier est coupé, tordu, brûlé, [DONNÉES SUPPRIMÉES], ou tout autre endommagement.  Des dégâts importants semblent rendre SCP-318-1 inopérant en quelques sortes, une fois que le parchemin est endommagé sur une certaine surface (généralement autour de ██% de la surface du papier), les sujets ne répondent plus et ne montrent aucun autre signe d'activité.  Nous ne savons actuellement pas si cela détruit le sujet ou si c'est son mode de communication qui est détruit.

De plus, tant que SCP-318-1 est au moins en partie déroulé, les sujets semblent capable de percevoir leur environnement visuellement et auditivement avec l'acuité d'un adulte moyen.  Les demandes de test sur des sujets aveugles et sourds sont actuellement en cours de confirmation.

Les personnes stockées dans les instances SCP-318-1 répondent comme si ils étaient le sujet original et ont un accès complet à la mémoire du sujet ainsi qu'une mémoire complète du temps qu'ils ont passé dans SCP-318-1.  Ils sont incapable d'exercer une influence directe sur des objets ou sur un membre du personnel, et si ils effectuent une requête auprès du lecteur, ce dernier n'éprouve aucune obligation d'y accéder.  Les tests ont montré qu'écrire ou dessiner sur SCP-318-1 n'as aucune propriété mémétique, et les sujets ne semblent pas être plus persuasifs que de leur vivant.  Toute fois, des membres du personnel ont développé, après des interactions prolongées avec les sujets, une sympathie pour les sujets de SCP-318-1 – certains de ces individus devraient être transférés dans des objets SCP inconscients, ou supprimés si le transfert n'est pas faisable.

Addendum 318-01: SCP-318 a été découvert par des agents de la Fondation le ██/██/20██, dans la ville de ███████, █████.  L'histoire d'une « Librairie des ancêtres » a attiré l'attention du Dr. ███████, qui était en vacances non loin de là.  L'enquête à dévoilé un vieux monastère isolé, contenant SCP-318 et plusieurs centaines d'exemplaires de SCP-318-1.  La presse et les parchemins ont été mis sous le contrôle de la fondation, avec un certain nombre d'objets étranges (aucun de ces objets n'as encore dévoilé de propriétés anormales), les moines ont été interrogés et supprimés, et le monastère détruit.  Le jour suivant les informations locales dévoilaient comment un feu accidentel avait décimé tout ses habitants, ainsi que leur grande collection d'antiquités.  Des recherches sont menées pour savoir combien d'instances SCP-318-1 persistent en dehors de l'enceinte de la fondation.

Addendum 318-02: Certaines parties de SCP-318 paraissent plus vielles que d'autres, les parties en aluminium étant manufacturées, donc datant des temps modernes, alors que la datation au carbone situe l'âge de certaines pièce de bois à avant le dixième siècle de notre ère.  Il est actuellement impossible de savoir si les parties les plus récentes sont la pour réparer d'anciennes pièces cassées ou si elles font juste office de modification au design originel de l'appareil.  Les pièces présumé les plus vielles (et possiblement les originales) sont réparties dans tout l'appareil, nous laissant supposer que l'âge total de cet objet est d'au moins 1100 ans, en détriment du fait que cela soit plus ancien que la première apparition de certaines de ses parties.

Les modifications présentes sur SCP-318 comparées à une presse rotative normale sont étendues, et une liste complète de ces dernières peut être trouvée dans [CENSURÉ].  Celles avec la plus grande pertinence connue sont les suivantes:  À la place de l’entonnoir qui devrait normalement accueillir le papier dans une presse de ce modèle, il y a une grande section de machines (constituant en à peu près la moitié de la taille totale de SCP-318), incluant une boite en bois avec un couvercle à charnière (spécifiquement [CENSURÉ]), arborant une plaque de bronze sur laquelle est inscrit le mot "MATERIA" ses dimensions intérieure sont d'approximativement 1.83 m (six pieds) de long et 0.91 m (trois pied) de large.  Une seconde boite, faisant un huitième des dimensions de la première (aux millionième près), est située où la sortie devrait normalement se trouver sur une presse normale de ce modèle, et porte une plaque où est inscrit "SENTENTIA".  La décoloration du bois autour de chaque plaque montre qu'elles ne doivent pas être les originales.  Les composant qui devraient habituellement apporter l'encre et l'eau à leur rouleaux sont absents, ainsi que plusieurs tuyaux en cuir et en tissu conduisant à la boite "MATERIA".  Les tests sur la surface des rouleaux pour retrouver des résidus n'ont pour l'instant rien donné de concluant.

Addendum 318-03: Le travail se concentre pour l'instant sur le catalogage des SCP-318-1 retrouvés.  Pour une liste complète des SCP-318-1 ayant été catalogués, incluant ceux produits après la récupération de SCP-318, se référer au document 318-1-███.  Pour les extraits d'interview et les résultats aux tests de stimulation, voir Entrée d'expérience 318.

Addendum 318-04: Demande d'utilisation de SCP-318 pour effectuer un débriefing final des agents de la fondation décédés suffisamment récemment en cours de confirmation.  Demande d'utilisation de SCP-318 pour interviewer des sujets tués par des SCP aux propriétés mémétiques refusée.

Addendum 318-05: Des ressources et du personnel supplémentaire ont été demandé pour la traduction et le catalogage des SCP-318-1, comme beaucoup de récentes interviewe avec des sujets de SCP-318-1 ont dévoilé des informations importantes à propos de certains SCP, incluant [DONNÉES SUPPRIMÉES].  Certaines interview ont même dévoilé l'existence de SCP inconnus à ce jour, l'un d'entre eux (SCP-███) à déjà été localisé et confiné.  Il convient de noter qu'un certain nombre de pistes produites par des interviews de sujets de SCP-318-1 se sont avérées être des fabrications, et toutes les informations obtenues via SCP-318-1 doivent être considérées comme suspectes.  Malgré cela, les chercheurs pensent qu'il peut être utile d'intérroger SCP-318-1 sur d'autres objets SCP potentiels.

Auteur original : LeicontisLeicontis
Source Originale : The SCP Foundation
Date : 08/01/2010
Lien : [http://www.scp-wiki.net/scp-318]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License